vendredi 30 octobre 2015

Acte II et IV, scène 1 : Judéo-chrétienne ou pas.


Le P'tit Prince, Le Grand Blond, la Paupiette. C'est le soir. Chacun est dans sa chambre. Dans la chambre de la Paupiette et du P'tit Prince, on entend les bribes d'une conversation.
Le Grand Blond, intrigué par ce dialogue, ouvre la porte. La Paupiette et le P'tit Prince lisent des prière (à une heure à laquelle ils devraient dormir, hum, hum).
C'est bien, vous faites votre prière ?
Oui et La Paupiette, au moins elle écoute jusqu'au bout, sans s'endormir. Alors que Milou, c'est comme si elle était juive.
Pourquoi tu dis ça ?
Parce que quand je lui racontais mes histoires, elle s'endormait à la moitié.
Du coup, elle loupait à chaque fois la partie la plus importante de mon histoire.
C'est comme les juifs. Ils ne connaissent que l'Ancien Testament et ils n'ont pas lu le Nouveau.
Ils ont zappé la partie la plus importante !


NDLR : Le P'tit Prince étudie en ce moment les religions à l'école. Ceci explique cela.

jeudi 29 octobre 2015

Zèbre cherche cadre désespérément...


Je reviens enfin avec quelques billets sur les zèbres. On commence par le cadre.

L'ennui avec le zèbre, c'est que le cadre et lui sont en contentieux permanent (souvent).  Ils en ont profondément besoin  et n'ont de cesse d'en sortir dès qu'ils le peuvent, de trouver la faille, toutes ces attitudes que nous avons quand nous ne sommes pas sûrs de nous à 100%. On rentre facilement dans la négociation et à ce petit jeu-là ils sont champions ! Un petit coup de chantage affectif en prime et ils nous ont jusqu'au trognon ! Parfois même on a l'impression d'avoir tout bien mis en place et de petit accroc en petit accroc on se réveille un matin et on se dit "houlà, je fais ça moi ? J'accepte ça ?" . J'appelle ça le "glissement lentement mais sûrement" et quand on se réveille, ça fait mal !
Tout cela devient vite épuisant pour tout le monde. Et on frôle le burn-out régulièrement.

Alors, on fait comment maintenant ?*

mercredi 28 octobre 2015

Le mercredi c'est bibli : Mr Gwyn

D'Alessandro Barrico

A quoi sert un portrait ? Vaste question...

Et si un portrait n'était pas le miroir flatteur de notre narcissisme comme les peintres le proposent mais une manière de révéler chacun à soi-même.

On parlait jusque-là d'un portrait peint, dessiné, visuel.

Mais que dire d'un portrait écrit par un auteur qui ne veut plus écrire, qui cherche sa place dans le monde ?
Un personnage étrange qui va jusqu'au bout de sa folie douce, qui poursuit obstinément ses rêves étranges et incompréhensibles, sa soif d'absolu, son décalage.
Un portrait littéraire qui "reconduit quelqu'un chez lui".
Un livre qui nous transporte dans l'imaginaire surréaliste de l'auteur, de son héros. Un livre qui paraît tout simple et qui est finalement bien plus qu'il n'y parait.  L'auteur nous emmène dans son délire et on le suit avec plaisir !


mardi 27 octobre 2015

C'est le petit zinzin...

Vous avez des enfants. Et les enfants, comme chacun sait, ça pose souvent des questions...gênantes parfois, du genre...Dis Maman, comment on fait les bébés ?

Alors, soit on leur répond comme Henri Dès :




Soit on peut aussi s'inspirer de ces vidéos très bien faites. C'est simple, complet et c'est un super point de départ pour une discussion !
Il y a 7 vidéos de maximum 3 minutes chacune, pas de quoi y passer des heures, mais tout à fait de quoi clarifier les choses !
Je vous laisse, j'en ai un qui commence à me raconter des drôles de trucs de la récré, va falloir que je m'y colle !



Edit : pour répondre à Fanny et  Julien, j'ai testé les petits films avec le P'tit Prince et il en redemande ! Nous avons passé près d'une heure et demi à discuter ensuite. Et il vient de me demander de revoir les films ! C'est vraiment un bon point de départ pour une discussion décomplexée. Vous allez même avoir droit à une scénette Acte II, scène...grâce à ces vidéos ! Conclusion : des vidéos tout à fait pertinentes pour un garçon âgé de 9 ans. J'ai senti que ça le soulageait de remettre toutes ses connaissances diverses (cours de récré, classe et autres) dans le bon ordre et de leur donner un sens.

lundi 26 octobre 2015

Le vendredi c'est permis !



Oui mais qu'est ce qui est permis ?
De faire la cuisine comme un grand.
En fait, ce n'est pas tout à fait ça, mais presque. Chez nous, depuis la rentrée, ce sont les enfants qui préparent les plats du vendredi soir. A tour de rôle, ils préparent chacun l'un des plats : entrée, plat, dessert. La Paupiette n'est pas encore entrée en lice, elle prépare déjà la quiche du mardi soir et ça lui suffit pour l'instant.
Je vois déjà So qui roule de grands yeux, QUOI, des lardons dans MA cuisine ?  Et puis quoi encore ? Ils vont me mettre le souk (elle n'a pas tord).

vendredi 23 octobre 2015

Une petite pépite pour les vacances !



AKAMA STUDIO REEL 2011 from Nki on Vimeo.


Un petit dessin animé, court, qui permet d'aborder pleins de sujets avec les enfants. Laissez les questions arriver et ....C'est parti pour un petit échange sympathique ! (même si c'est une pub !)

jeudi 22 octobre 2015

Acte I, II, III, IV, scène 2 : Bébé cochon

L'Albatros, Le Petit Prince, Milou, La Paupiette. Ils viennent de passer une journée en vadrouille au grand air. Ils sont à l'étage de la maison de vacances et sont censés se laver, se mettre en pyjama, se coucher. Tout cela très rapidement car ils sont rentrés bien plus tard que prévu. Il est 23h. Leurs parents sont au rez de chaussée.

Les parents devisent tranquillement, se félicitant de cette bonne journée passée ensemble. Ils imaginent que, puisqu'ils l'ont demandé, chacun mène à bien ses missions de fin de journée.

Quand soudain ils entendent un chant à l'étage :

"Tu es devenu enfant de Dieu et soeur de Jésus, Alléluia" jaillit de la salle de bain (où chacun était prié de se laver dents, figures, mains avant d'aller disparaître dans son lit le plus vite possible).

La mère, sentant l'embrouille, monte voir où en sont ses troupes.

-Mais qu'est-ce que c'est que ce chant, vous ne deviez pas vous laver les dents ?

La mère aperçoit alors le sol trempé, une poupée copieusement arrosée, quatre enfants ravis et aussi arrosés que la poupée et une Milou qui lui explique :

- Mais Maman, c'est le baptême de bébé cochon aujourd'hui ! C'est la fête ! On l'avait toujours pas baptisé alors que ça fait presque un an qu'on l'a. C'est super, non ?



NDLR : Bébé-cochon est la poupée de la Paupiette, ainsi nommée car le fabricant, particulièrement bien inspiré, l'a pourvue d'un pyjama orné d'une tête de cochon, d'un bonnet avec des oreilles de cochon et des chaussons avec des têtes de cochon. Depuis Noël dernier, date de réception du bébé, son surnom le poursuit et a remplacé toute tentative de le nommer autrement.

mercredi 21 octobre 2015

La magie du rangement

J'aurais pu ranger ce billet dans la catégorie "le mercredi c'est bibli" car c'est un livre qui est le point de départ de cette réflexion. Mais finalement non.

Il y a quelques temps, j'ai lu "La magie du rangement" de Marie Kondo.

Afficher l'image d'origine

Puisque cette dame a déjà vendu 2, 3 millions d'exemplaires et que sa fortune est donc faite, je vous propose de vous en redonner la substantifique moelle, ce que j'en ai retenu et qui me semble intéressant.

lundi 19 octobre 2015

Acte II, scène 31 : Gâteau au chocolat léger



Si tu aimes le chocolat, cette histoire est pour toi.


La mère, le Petit Prince. La mère travaille sur son ordinateur pendant que, s'ennuyant, le Petit Prince a entrepris de faire de la cuisine. Seul.

jeudi 15 octobre 2015

Acte I, scène 38 : Coup de vent

La mère, l'Albatros. L'Albatros se pointe devant sa mère une assiette en porcelaine jaune sur la tête qu'elle tente de faire tenir en équilibre (repousser les limites. toujours).
En chantonnant, elle déclare,

-Je suis une jooolie demoisellllle avec un joooli chaapeau de paille sur la tête...
Hum, il y a du vent aujourd'hui !


PS: ma troisième gagnante, "Fred Steph l'aminot" ne s'est toujours pas manifestée, avis à la population !!! Si elle ne se manifeste pas avant la fin des vacances scolaires, je ferai un tirage au sort parmi celles qui  souhaitaient le livre "J'arrête d'être hyper connectée". A bon entendeur, salut !

mardi 13 octobre 2015

Vie de mère



Je viens de découvrir cette série de vidéo. Le prétexte de départ de ces vidéos : cette mère fait un travail avec une psy online pour confier son quotidien éreintant de maman...
C'est hilarant, elle est au taquet et on a tellement l'impression de se voir...


lundi 12 octobre 2015

Acte I, scène 37 : Exquises excuses

L'Albatros, sa mère.
La famille vient de passer une matinée sous les quolibets et injures des enfants. Ces derniers ont atteint des sommets de vulgarité. Il est grand temps de faire cesser cette scène pénible.
La mère dont la patience a atteint ses limites (voire les a largement dépassées) siffle donc avec véhémence et exaspération la fin de la récré et avec elle une demande d'excuses en bonnes et dues formes libellées sur papier.

L'Albatros revient très vite avec ceci :


Tu vois, j'avais commencé par faire une lettre d'excuse puis finalement j'ai écrit 6 lettres d'excuse.



Et FOUTAGE de GUEULE, ça s'écrit en combien de lettres ?



vendredi 9 octobre 2015

Le vendredi c'est filmographie : Les quatre filles du docteur March


Encore un bon film vu en famille (même si n° 3 et 4 n'ont vu que la moitié).
Ce grand classique de la littérature est une petite pépite pour les zèbres notamment.
On y retrouve un très beau spécimen en la personne de Joséphine qui, malgré ses maladresses permanentes, son côté inadapté à la vie sociale, a des dons particuliers.
J'ai trouvé ce film intéressant car l'aspect vie de famille qui est le centre du film nous montre aussi des attitudes de la maman face à ce volcan de fille (et aux autres filles qui ont chacune leur spécificité et leur caractère).
Une bonne manière aussi de montrer à nos enfants que, malgré des gros défauts un peu pénibles pour tout le monde, ils ont chacun des dons à faire fructifier.

Acte II, scène 30 : dubitatif

En voilà deux qui ne sont pas près de prendre leur retraite, y compris quand ils sont censés dormir...hum, hum...
Le P'tit Prince discute avec son grand père ( pour situer l'histoire, le grand-père en question est retraité depuis trente ans et est, pour rester charitable...un brin déconnecté de la vie intense de ses petits enfants). Ils discutent ensemble en regardant le chien de la tante du Petit Prince.

mercredi 7 octobre 2015

Le mercredi c'est bibli : Un jour par la forêt

De Marie Sizun

Une fille de onze ans qui peine à trouver sa place à l'école et dans sa propre vie. Une fille incomprise par l'institution scolaire comme beaucoup d'autres.

Une fille qui choisit de faire l'école buissonnière au lieu d'affronter le regard désapprobateur de ses professeurs, sauf son prof d'histoire et sa prof de dessin.

Durant cette fuite, le hasard d'une rencontre va lui permettre de se révéler à elle-même. Cette rencontre va aider cette enfant solitaire à s'épanouir au monde...

Un très beau roman sur le sens et le rôle de la culture, sur les obstacles qu'il faut franchir quand la vie n'a pas fait de cadeau au départ, sur l'étincelle que les enseignants ne savent pas toujours saisir chez l'élève qu'ils ont en face d'eux, sur le rôle d'éducateur.

Un magnifique portrait d'enfant à l'aube de l'adolescence, à l'aube de tous les possibles.

lundi 5 octobre 2015

Tadam !!!

Le concours est désormais terminé et le tirage au sort par ma blanche main innocente effectué.

Nous avons donc :

Gagnante N°1 :  Maman est occupée : "j'arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint"


Gagnante N°2 : Anne-Laure : "Chouette c'est l'heure des devoirs"


Gagnante N°3 : Fred Steph Laminot : Ce sera "j'arrête d'être hyper connectée" puisque le livre "j'arrête de râler est déjà pourvu d'une gagnante. J'espère que ça ira quand même ! Mais si vous ne souhaitez pas que je vous l'envoie, dites-le moi aussi, je peux l'attribuer à quelqu'un d'autre si besoin !


Crédit photo :  moi-même un soir de temps pourri.

Merci à toutes pour votre participation et les gentils petits mots que vous m'avez glissés à cette occasion !
Il y aura certainement d'autres livres à gagner prochainement !

Pour les gagnantes, envoyez-moi vos noms et adresses via le formulaire de contact (colonne de droite) et je vous enverrai tout ça le plus vite possible.

Et soudain


Voir ses enfant s'étriper, se dire des atrocités, se faire des crasses, être jaloux les uns des autres, ne se faire aucun cadeau, sauter sur chaque occasion de faire enrager l'autre et soudain...

Voir la paupiette passer avec éponge et une assiette, voir le p'tit prince et L'Albatros s'enfermer à double tour dans une chambre. Voir la Paupiette les rejoindre à son tour.
Mettre le couvert et entendre des chuchotements.
Décorer le gâteau d'anniversaire de Milou.
Appeler tout le monde à table.
Apporter le gâteau sur la table et apercevoir des tas de petits cadeaux home made.
Voir l'Albatros, le p'tit prince et la paupiette se mettre en ligne pour chanter à Milou un " aujourd'hui c'est ton anniversaire" façon Minions. Et puis lui lancer des play maïs en guise de confetti.
Voir Milou ouvrir ses cadeaux fraternels :
Un porte crayon en play maïs, un joli dessin en play maïs aussi et encore un autre dessin...
Les voir tous rosir du plaisir d'offrir et de recevoir...

Se dire que tout n'est pas perdu...

jeudi 1 octobre 2015

Acte IV, scène 8 : Animaux domestiques


La Paupiette, Milou, sa mère. La mère regarde dans les cheveux de Milou si, par hasard, on ne pourrait pas y trouver à nouveau toute une ménagerie (c'était son cadeau d'anniversaire, elle avait demandé des animaux de compagnie, le jour J nous avons donc "ouvert" le cadeau...).
La Paupiette, me voyant trifouiller dans la blonde chevelure me dit :

Tu cherches des poules ?