mercredi 30 septembre 2015

Le mercredi c'est bibli : Deux zèbres sur la 30e rue


"Sans magie la vie n'est rien. Sans utopie, le cynisme gagne." p11

"Le matin du 3 novembre, Mathieu tomba sur un encart intitulé "l'histoire du jour" signé par un journaliste américain au nom imprononçable. Afin de combler la disparition des zèbres morts de faim suite à la dernière offensive israélienne, le responsable d'un zoo de la bande de Gaza appelé ironiquement, ou miraculeusement, le "zoo de la joie" avait peint deux ânes en noir et blanc [...]"

Un livre sur les hasards, le destin, les opportunités, la capacité de certains à illuminer l'existence des autres, le rire salvateur, sur les rencontres amoureuses, les évidences, les certitudes, les choix, les carrefours de la vie, les révélations à soi-même.

Une petite pépite !

lundi 28 septembre 2015

3 ans et un peu plus...Concours inside

Ce blog a passé la barre des 3 ans en mai dernier...
Je me suis offert pour l'occasion un petit sondage pour mieux vous connaître mais je ne vous ai rien offert pour vous récompenser de votre fidélité croissante. Une vraie ingrate !
Alors, je vais y remédier tout de suite !
Pour cela j''offre 3 livres à gagner  (on ne se refait pas)(merci à ma chère cousine qui travaille chez Eyrolles) :

- J'arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint de Florence Leroy et Christine Lewicki
- J'arrête d'être hyperconnecté de Catherine Lejealle
- Chouette c'est l'heure des devoirs de Charles Caplette


Couverture J'arrête d'être hyperconnecté !Couverture J'arrête de râler sur mes enfants (et mon conjoint)


Pour cela, vous avez 4 chances possibles de gagner l'un de ces livres :


1. Vous écrivez un commentaire en dessous en me disant le livre qui vous plairait bien (seule et unique condition obligatoire de participation)
2. Chance supplémentaire et facultative : vous likez ou partagez ce billet sur Facebook
3. Chance supplémentaire et facultative : vous vous inscrivez à la newsletter (si ce n'est déjà fait!)(pensez à bien valider l'email de confirmation)(si c'est déjà fait, dites-le moi en commentaire de ce billet)
4. Dernière chance supplémentaire et facultative : vous aimez la page Facebook du blog.

On ne peut participer qu'une fois aux 4 chances !
Attention, lors du tirage au sort, je me référerai à votre choix en commentaire de ce billet. Si les trois personnes gagnantes souhaitent le même livre, je ferai un tirage au sort entre les 3 car il n'y a qu'un seul exemplaire de chaque livre à gagner !

Fin des participations le dimanche 4 octobre à minuit !

Tirage au sort le lundi 5 octobre
Le résultat du tirage au sort sera publié en Edit de ce billet. Les gagnants seront prévenus par ce billet puisque Blogger ne me donne pas accès à vos mails. Les gagnants ont 15 jours pour se manifester. Après ce délai, le lot est remis en jeu jusqu'à ce qu'il y ait un gagnant.

A vous de jouer maintenant !

Edit du 28 septembre à 21h00 : ne laissez pas votre adresse mail dans le commentaire, sinon les robots de spams les collectent et vous envoient mille et une choses... J'efface donc de ce pas les mails laissés en commentaire.
Par ailleurs, pour participer au concours il n'y a pas pas besoin d'être sur Facebook ! la seule condition est de mettre un commentaire ci-dessous en m'indiquant le livre qui vous ferait plaisir. Le reste est facultatif.

vendredi 25 septembre 2015

Se piquer d'éduquer à la bienveillance, la morale et au respect


Des chercheurs d'Harvard qui avaient quelques heures à dépenser se sont penchés sur la question...
Ils ont réussi à nous dégoter une petite liste pour nous aider, nous, pauvres parents impotents, à y voir plus clair !

1. Soyons proches de nos enfants
2. Restons des modèles (hum hum...je vous laisse méditer, moi j'ai deux trois trucs à faire avant d'y retourner)
3. Insistons sur la bienveillance, le soin apporté aux autres. "Un enfant ne doit pas forcément entendre que le plus important est qu'il soit heureux, mais que le plus important est qu'il soit bon et heureux".
4. Donnons à nos enfants l'occasion d'être aimables et reconnaissants
5. Apprenons à nos enfants à se préoccuper de ceux qu'ils connaissent mal
6. Prouvons à nos enfants qu'ils peuvent changer positivement leur environnement
7. Aidons nos enfants à se contrôler


Sur ce, je vous laisse...Je crois avoir quelques petites choses à remettre en ordre avec ma bande de pirates. (des idées pour les gros mots qui volent à foison ?)

mercredi 23 septembre 2015

Saint Thomas d'Aquin et ses 5 remèdes à la tristesse


L'ennui chez les grands penseurs c'est qu'outre leurs envolées philosophiques, ils ont également des petits trucs bien à eux, très concrets, qui sont finalement universels...bref...Ils  sont finalement bons partout, ça énerve !

Tout ça pour en venir à saint Thomas d'Aquin qui nous livre ses remèdes pour la tristesse :
Vous allez voir, c'est basique, mais ça fait du bien et la science démontre aujourd'hui combien c'est efficace !

samedi 19 septembre 2015

Et au milieu coule une rivière


En ce début d'année, ce blog est étonnamment silencieux. Rien . Pas la moindre petite présence. Le calme plat.
Sans rentrer dans les détails, nous vivons un début d'année compliqué, voire même très compliqué. Du genre tu tends le dos, tu serres les dents et tu attends que ça passe et tu espères que ça ne va pas durer dix ans.
Malgré cela, au milieu de cette boue, grâce a ce cloaque, on trouve pourtant des choses merveilleuses. Des petites fleurs qui outrepassent le mal pour voir s'épanouir le bien. Un bien incroyable, inestimable. Un bien qui te donne envie de rendre grâce alors que l'horizon s'obscurcit obstinément.
Un fleuve de beauté au milieu de la laideur. Un terreau fertile pour la grâce.
Alors, malgré cette période tumultueuse, ma bouche ne cesse de louer la chance d'avoir des amis, la chance d'avoir une famille, la chance de pouvoir profiter de tant de bienfaits.
Immense gratitude.

mardi 8 septembre 2015

Mais où est passé le temps ?

Peut-être que, là-haut, le temps passe moins vite ?
Le Petit Bonheur se demande qui a piqué toutes les heures dont il disposait naguère pour vous abreuver de sa prose régulièrement. Mais qui, qui a piqué ces heures ?
On me dit dans l'oreillette que la rentrée serait passée par là avec ces heures supp en pagaille devant des livres à couvrir, des fournitures à acheter parce que la prof de français n'est pas fichue de mettre "cahier classeur " sur la liste au mois de juin et que par contre elle y repense en septembre, des formulaires à remplir en quatre exemplaires à chaque fois, des inscriptions par-ci, par-là, de l'intendance à gérer, des machines qui s'accumulent, un fer à repasser qui attend toujours que quelqu'un daigne l'utiliser, des pots de rentrée, des anniversaires qui se profilent, des réunions de parents, des cours à préparer...Bref, le temps file à toute allure et les billets que j'avais prévu de vous écrire sont encore coincés dans ma tête ou griffonnés à la va-vite sur un minuscule bout de papier.
Alors, encore un peu de patience, je vais bientôt revenir pour de vrai.
J'espère que vous avez tous passé de bonnes vacances, j'ai hâte de retrouver mes lecteurs et lectrices préférés.
N'hésitez pas à me laisser des suggestions de billet en commentaire. Comme vous le savez sans doute déjà, vos commentaires sont toujours très inspirants pour moi, ils me permettent de vous concocter d'autres petits billets !
A très très vite !!!

lundi 7 septembre 2015

Un été


Un été pour se poser, pour rire ensembles, pour prendre le temps, pour savourer, pour regarder ses enfants jouer au loin, pour retrouver des amis, pour marier un frère, pour marcher et se vider la tête, pour respirer, pour faire la sieste, pour explorer de nouveaux paysages, pour s'enfoncer dans les sables mouvants, pour être coincé dans la cohue du Mont Saint Michel, pour être presque seul sur les sentiers des douaniers.
Encore un petit goût de vacances, les grains se sables presque encore coincés entre les doigts de pieds, le bruit des mouettes qu'on croit entendre au loin, l'air iodé qui fait semblant de se rappeler à notre bon souvenir. Le soleil plus aussi chaud mais qui continue de briller encore un peu.
Pause.
En plein milieu de la rentrée.
Pause.
Profiter encore un peu de cette douceur bienvenue après un début d'été tumultueux et une rentrée qui ne l'est pas moins.


jeudi 3 septembre 2015

Tenir la distance







Si cet été a achevé de m'apprendre quelque chose, c'est que les français sont nuls en calcul mental, ou du moins en appréciation des distances, même à la louche.

mercredi 2 septembre 2015

Acte I, scène 37 , Et puis quoi encore !




La mère, l'Albatros. Elles sont dans le métro parisien la veille de la rentrée scolaire. Le métro s'arrête à la station 4 septembre.

-4 septembre, 4 septembre, quelle drôle d'idée d'appeler une station 4 septembre et pourquoi pas rentrée tant qu'on y est ? C'est débile de donner un nom de rentrée à une station !



BONNE RENTREE A TOUS !!!