mardi 31 mars 2015

Repeat please...

Coco, file ranger ta chambre, ça fait dix fois que je te le demande...
En ce moment, je suis particulièrement concernée par cette problématique, cette sensation étrange et gonflante de parler une langue étrangère. Cette impression de répéter sans cesse les mêmes choses, de tourner en boucle, d'être un magnéto...
Alors je cherche comment éviter d'avoir l'air d'un perroquet furibard dès potron-minet. Comme ma mémoire ne tourne pas bien rond en ce moment, j'ai décidé de me faire un petit mémo à aller regarder dès que je sens que ça déraille (et que donc je radote).

lundi 30 mars 2015

Acte II, scène 29 : Les pouvoirs de Spiderman

Image piquée ici
Le P'tit Prince, sa mère. Le soleil vient de se lever, c'est le moment de retrouver, l'ami du petit déjeuner, l'ami Spiderman. Oui. Spiderman. Le P'tit Prince s'est retiré la veille dans sa chambre déguisé en Spiderman, avec les biscottos et tout et tout. Ce que la mère ignorait, c'est qu'il avait dormi ainsi. C'est donc assez surprise qu'elle retrouve son n°2 tout de rouge et bleu vêtu.
-Maman ?
- Oui ?
- Tu peux me déscratcher ?
- Pourquoi ?
- Parce que je voudrais aller faire pipi...

Conclusion : Spiderman a beaucoup de pouvoirs, mais pas celui de pouvoir faire pipi tout seul quand il a revêtu sa combinaison. C'est ballot...


Pour me rejoindre sur Facebook, c'est par ICI !

vendredi 27 mars 2015

Enja (à vos souhaits)

Ou le générateur de menus...
Oui, Enja, c'est un générateur de menu à l'interface toute simple (limite pas folichonne) mais très efficace.
Soit vous avez vos petits idées et vous n'avez qu'à les inscrire
Soit vous n'en avez pas, alors en cliquant sur chaque plat, vous avez un menu déroulant ET une liste des légumes et fruits de saison (comme ça en plus on est raccord avec la saison et donc économe)
Soit vous êtes complètement à la loose, et dans ce cas, un petit coup de baguette magique auprès du magicien en haut à gauche du tableau et hop des petits menus de saison vous sont proposés. Recettes plutôt simples et familiales (contrairement à d'autres générateurs de menus)
Simple, pratique et efficace.
On dit merci qui ?


Pour aller jeter un coup d'oeil, c'est par ICI

jeudi 26 mars 2015

Acte III, scène 28 : Bêêêeee

Moi, l'été prochain...
Milou, sa mère. La mère vient d'apprendre que les vacances d'été ressembleraient vraisemblablement à une bonne soupe à la grimace puisqu'il est question qu'elle assure quasi seule les deux mois d'été avec les quatre - gloups - tout cela en préparant ses cours - re-gloups.

- Nan méo, toute seule avec les quatre pendant deux mois, je vais devenir chèvre moi !
Milou, le plus sérieusement du monde répond :
- L'ennui, c'est qu'on ne te comprendra plus, parce que moi je comprends un peu les chèvres qui pleurent mais pour le reste je ne les comprends pas bien.


mercredi 25 mars 2015

Bande d'ingrats


Article inspiré par ce blog et cet article de 8 à la maison.

Depuis quelques temps, je m'interroge sur la manière de faire comprendre l'importance de la gratitude, de la reconnaissance à mes enfants.
Évidemment, il y a toujours la nécessité de l'exemple (et Dieu sait que nous ne somme pas toujours reconnaissants et que nous pouvons même être parfaitement ingrats certaines fois... - on me dit dans l'oreillette "très souvent"). Mais comment transmettre cette aptitude à la gratitude ?

mardi 24 mars 2015

Liberté, liberté chérie



C'est le cri que pourraient pousser nos enfants devant les sympathiques emplois du temps pleins à craquer que nous leur concoctons.

Force est de constater que la société actuelle nous pousse à remplir tant et plus nos emplois du temps (ça marche aussi pour les parents) et que finalement, il ne reste plus grand chose pour se poser, tranquillement, jouer, prendre le temps de faire les choses. On a l'impression de courir en permanence.

Si cela n'avait pas de répercussion sur le développement de nos enfants, on pourrait continuer comme ça.

Sauf que non.

lundi 23 mars 2015

Les intelligences multiples

Depuis un petit moment j'utilise cette méthodologie et je m'aperçois que je n'en ai pas encore parlé ici. Il s'agit donc des intelligences multiples.

D'après Howard Gardner, il y aurait 8 types d'intelligences:
L'intelligence corporelle/kinesthésique (celui qui est habile pour les mouvements, habile avec les objets, qui comprends en touchant)
L'intelligence interpersonnelle (la capacité à rentrer en relation avec les autres)
L'intelligence intrapersonnelle (capacité à avoir une bonne connaissance de soi, vie intérieure importante)
L'intelligence logique-mathématique (capacité à raisonner, calculer, c'est cette intelligence qui est évaluée dans les tests de QI)
L'intelligence musicale/rythmique (capacité à percevoir finement les structures rythmiques et musicales)
L'intelligence naturaliste (capacité à observer la nature, classifier, reconnaître les formes de la nature)
L'intelligence verbale linguistique (capacité à percevoir les structures linguistiques sous toutes leurs formes, intelligence des langues)
L'intelligence visuelle/spatiale (capacité à créer des images mentales et à percevoir facilement les trois dimensions)

Pour faire court, nous sommes tous un beau bouquet d'intelligences différentes. Certaines de nos intelligences ont bien éclos tandis que d'autres ne sont encore que des boutons...
Nous avons des points forts et des points un peu plus faibles.
L'intérêt de cette théorie, c'est de prendre conscience de ces points forts pour faciliter les apprentissages (notamment) mais également le fonctionnement de chacun, l'estime de soi et de noter aussi les points faibles pour pouvoir rééquilibrer un peu le bouquet !

vendredi 20 mars 2015

Aide aux rituels pour les petits

Magnet chore chart.
Photo trouvée sur Pinterest
Un peu de scotch aimanté de chez Hema, un bout de carton, quelques images et un  feutre, et le tour est joué ! De quoi rendre chacun acteur et actif dans le déroulement des rituels !

jeudi 19 mars 2015

La banque des privilèges

La banque des privilèges




Une petite idée trouvée sur le site Grandir avec Nathan pour récompenser les enfants après leurs efforts. Où plutôt, pour que les enfants choisissent eux-même une récompense après des moments d'efforts.
D'autres idées  de privilèges ? J'ai bien envie de mettre en place ce genre de banque (pour une fois que les comptes d'apothicaires peuvent servir le bien !). Je suis trop souvent en panne sèche d'idée pour récompenser les gros efforts réalisés. Avoir déjà prévu me fera gagner du temps et fera plaisir aux enfants ! L'intérêt c'est aussi que l'enfant choisit lui-même la récompense qui lui convient le mieux le moment venu.
Sans doute qu'en croisant avec les langages d'amour des enfants de Gary Chapman, on peut trouver des tas d'idées pour répondre au langage de chacun des enfants. Va falloir que je m'y replonge !
En attendant, vous pouvez toujours ajouter en commentaire vos idées de privilèges !

mercredi 18 mars 2015

Le samedi on jour : Rush hour



Comment ça on est mercredi ? Comme je ne publie plus le samedi, il faut bien que je vous case de temps en temps des petits jeux expérimentés chez nous.
Tu aimes les embouteillages, tu aimerais tant pouvoir les vivre un peu encore chez toi ?
Ce jeu est pour toi.

Nan je rigole.

Par contre, si comme moi, tu as un enfant qui régulièrement s'ennuie un peu trop et du coup ne sait plus trop quoi trouver pour être pénible avec tout le monde, qui a besoin de faire mouliner un peu ses neurones, alors ce jeu est vraiment pour toi !

Le but du jeu ?

Faire sortir la petite voiture rouge bien coincée au milieu des 35 tonnes et des autres voitures (mises en places suivant des instructions précisées sur une carte), tout cela par des moyens légaux  (toute tricherie ne présente aucun intérêt, à vaincre sans danger, on triomphe sans gloire).


Les avantages du jeu :

C'est un casse-tête, donc on en a pour un petit moment... (de tranquillité pour tous)
Le jeu prend peu de place.
Y a même un petit tiroir en dessous pour ranger les cartes !
On peut y jouer tout seul.
Il y a plusieurs cartes de mise en place de l'embouteillage dont les difficultés sont croissantes (tu crois quoi, qu'on y joue une fois et puis c'est fini ?).

Je dois t'avouer quelque chose. Le jeu a supplanté la tablette dans le coeur du P'tit Prince. Je le retrouve planqué sous son oreiller parce qu'il y a joué pendant la nuit...

Quand je te dis qu'il est bien ce jeu !

mardi 17 mars 2015

money money, money

On prétend que là-bas, l'argent coule à flots, [...] On trouve l'or au fond des ruisseaux, j'en ramènerai plusieurs lingots...
Puisque vous l'avez demandé, voici un petit billet sur l'argent de poche (attention, pas de solution inside !). Mes enfants arrivent à l'âge auquel la question se pose. Tous les enfants de la classe ont évidemment de l'argent de poche (dixit les miens), beaucoup (toujours d'après les miens) et leurs parents leur payent absolument tout et n'importe quoi (toujours vu d'ici). L'argent ne poussant pas dans les arbres, faut-il donner une allocation à nos enfants ?

Devant la pression croissante de ces messieurs-dames (surtout les deux aînés), il a fallu nous creuser un peu la tête et répondre à ces quelques questions. Comme cette question me semble très personnelle, je vous donne les questions mais je vous laisse le soin d'y apporter vos propres réponses.
Quelles valeurs personnelles ai-je envie de transmettre à mes enfants (en donnant ou pas cet argent) ?
Et une fois que j'aurai décidé, difficile de revenir en arrière (d'autant plus que les autres suivent et voudront le même traitement).

Globalement (très globalement, en vrai chacun fait à  sa sauce !), je vois trois manières de faire ( et les questionnements afférents...)

lundi 16 mars 2015

Pas de fourmi ou d'un autre insecte, après tout...

Moustique
image tirée du net



" Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez de dormir avec un moustique ! "
Dalaï Lama

Merci à 2 heures pour d'avoir trouvé cette citation ! Elle me parle bien ...

vendredi 13 mars 2015

Acte I et III, scène 1 : On nous aura menti !


L'Albatros, Milou, son père. ils sont à table. Ils discutent du film Barbie (ouais, ça fait pitié...), que ces dernières ont regardé sur la tablette lors d'un  (long) instant d'inattention de la mère. Ils discutent des incohérences du film (il semblerait que les scénarios des films Barbie ne soient pas d'une qualité totalement irréprochable ;-)(ni d'un intérêt dingue), l'Albatros s'en donne à coeur joie ! Son père lui donne la réplique tandis que Milou observe silencieusement la scène.

- Tant qu'elle est "normale", elle a les cheveux raides, raides, raides et quand elle devient princesse , hop, ils deviennent bouclés, et tout ceux de ses copines aussi. pffff, c'est n'importe quoi !

- Ah bon ?

-  oui, c'est vraiment n'importe quoi ce film ! Même qu'au début la princesse Barbie, elle a pas de copines et finalement c'est sa pire ennemi qui est sa demoiselle d'honneur pour son mariage ! Elle est bête ou quoi ?

- Tu sais , elles sont bêtes parfois les princesses !

Regard affolé et halluciné de Milou (Papa dit que les princesses sont bêtes, mais au secours ! Que se passe t-il ? Que fait la police ?).

- Mais je les aime bien quand même les princesses.

Profond soupir de soulagement de Milou. On la sent libérée (délivréeeeeee) d'un énorme poids.

jeudi 12 mars 2015

Les tâches suivant les âges

Envie de valoriser le sentiment d'appartenance à la famille ?
Envie de donner à chacun une participation active à la vie familiale ?
Envie d'un peu d'aide ?
Alors ce tableau est pour vous !
Il récapitule ce que chacun peut être capable de faire à chaque âge.  A adapter évidemment à votre cas de figure, certains enfants seront plus doués sur certaines tâches et d'autres sur d'autres !
Non seulement ils participent à la vie familiale et déchargent (un peu) les parents de certaines tâches mais en plus, chacun se sentant utile et apprécié pour cela, c'est l'estime de soi que l'on travaille ! Tout le monde y trouve son compte !

charte-tache-montessori-flanders-family
Source : http://www.savezvousplanterdeschoux.com/collaborer-en-5-etapes/

mercredi 11 mars 2015

Dans un monde parfait

Chez Au petit bonheur, les ourlets ne sont pas faits, la robe n'est pas repassée et cerise sur le gâteau, il ne reste qu'un bouton pour fermer les 4 boutonnières de la robe (et en plus, depuis cette photo, ça sent le bouc, merci la chevrette !)
J'avais commencé par appeler cet article : "current fail".Vous allez voir pourquoi.

Quand on navigue sur les blogs de mamans, il n'est pas rare de trouver tout absolument parfait, ces recettes incroyables, ces enfants si bien habillés, ces trucs qu'on ne sait même pas où elles ont été dénicher ça...Etc, etc...
Pour les blogs qui parlent d'enfant et d'éducation, il se passe un peu la  même chose. Et peut-être vous arrive-t-il en lisant ce blog de penser que tout parait magique chez moi.
Croyez bien que ce n'est pas le cas. Ce n'est même franchement pas le cas. Je fais genre j'ai plein de trucs à vous montrer mais très souvent je n'en mène pas large avec mes quatre qui s'ingénient à me faire tourner en bourrique.
Alors
Oui, je  les trouve mignons, sympas, drôles
Mais non, personne n'est parfait, ici comme ailleurs, et c'est même parfois une sacrée chienlit.
Les trucs que je trouve, que je teste ou dont j'entends parler dans le cadre de mes lectures, de mon boulot, je vous les retransmets, parce que ça me plaît, parce que j'ai envie d'essayer, parce que mon problème à moi c'est d'être régulièrement au pied du mur, de n'avoir pas forcément de ressources extérieures (grands parents compatissants et suffisamment proches de nous, voisins solidaires, etc...)  et donc d'avoir plus qu'envie d'essayer si un truc peut fonctionner avec les miens.
A force, je reconnais que certains trucs fonctionnent mieux que d'autres, que certains changements d'attitude engendrent rapidement un changement autour de nous. Mais comme toujours, il y a des jours avec et des jours sans, des jours où nos enfants feraient l'impossible pour nous faire enfermer à Sainte Anne rapidement et d'autres (plus rares) où tout se passe comme sur des roulettes. Des jours où nous sommes fatigués, très fatigués, extrêmement fatigués et tout se passe mal, mal, mal, et des jours où tout le monde se réveille frais comme une rose, et tout se passe merveilleusement bien. Mais on ne peut jamais prévoir. Seulement profiter quand l'occasion (bonne) se présente.

Vous ne me croyez peut-être pas...
Alors je vous donne un exemple.
Depuis la rentrée de septembre, nos soirées ne sont qu'un lent cauchemar qui ne semble s'arrêter que vers 22h. Devoirs, bains, repas, lavage de dents, couchés, tout est interminable, tout nécessite un coaching de maboule et une fois l'opération achevée, je suis lessivée. 6 mois franchement pas terribles, alors même que nous avons les routines, que tout est connu, que toute l'organisation devrait rouler. Sauf qu'il reste le facteur humain...En l'occurrence quatre nains de jardins qui n'étaient pas d'humeur à coopérer, mais alors vraiment pas d'humeur. Sans doute aussi quelques rééquilibrages : boulot, certains qui commencent à prendre vraiment plus de place, d'autres qui se mettent à vociférer pour tout et n'importe quoi. Bref, le rêve éveillé.
Et voilà que, sans crier gare, et alors que depuis le mois de septembre nous témoignons régulièrement de notre agacement devant ces soirées grand n'importe quoi, ils viennent de reprendre les choses en main. Oui, parce que nous n'avons rien fait de plus, rien fait de moins. Tout à coup, peut-être grâce à l'arrivée prochaine de printemps, ils se sont auto-disciplinés.
Tu le crois ? 6 mois de cauchemar et là hop, plus rien, tout le monde va se laver sans faire d'histoires et se coucher itou ?
Jusqu'à quand ? Nul ne le sait mais en attendant je profite de ces toutes nouvelles soirées retrouvées pour vous dire que non, tout n'est pas toujours rose, tout ne dépend pas de nous, même si on semble avoir beaucoup d'outils en sa possession.
Accepter que le temps fasse son oeuvre, accepter ces temps plus difficiles dont, visiblement, nos enfants ont besoin pour grandir et retrouver de nouvelles harmonies.
Et vous ?
Vous constatez aussi ces alternances temps horribles/temps de grâce ?

Pour me rejoindre sur Facebook, c'est par ICI !

mardi 10 mars 2015

Une petite aide à la prise de décision

La question essentielle …
Source : La fabrique à bonheurs

Testé et approuvé dans la famille Petit bonheur !

vendredi 6 mars 2015

mardi 3 mars 2015

L'effet papillon, suite.



Dans mon précédent article, je vous ai partagé notre idée mais pas sa réalisation. J'y remédie aujourd'hui.
Le matériel nécessaire : 5/6 feuilles par couleur, une couleur par membre de la famille (les miennes viennent de chez Hema, qui vend du papier au kilo), un gabarit de papillon (facile à trouver sur le net)
On plie chaque feuille en 8 (à faire devant un bon film le soir), on recopie le gabarit et on découpe avec ses petits ciseaux.

lundi 2 mars 2015

Délivré et Vanille

Délivré et Vanille, fatigués par leur course en montagne, se reposent en broutant tranquillement dans leur pré.
Dernièrement, nous nous sommes beaucoup promenés avec nos héros favoris. Promenades parfois un peu longues pour les mini-jambes de la Paupiette et la propension de Milou - eut égard à sa condition de princesse - à rester alanguie sur une méridienne.
Parallèlement à cela, je profite des vacances pour essayer d'être un peu plus disponible pour eux. Ce qui n'est jamais très facile pour moi (je pense ne pas être la seule...). Ah...Combien c'est difficile d'accorder nos temps. Besoin de repos pour moi, Besoin de sentir leur mère disponible et à l'écoute pour eux.
L'autre jour, je me suis fait un peu violence (oui, j'en suis là) pour prendre VRAIMENT mon temps avec eux.
Après avoir grimpé, grimpé, grimpé avec La Paupiette et Milou qui n'avaient jusque là pas trop bramé, il a fallu redescendre.
Et là...l'entrain n'était plus là. Force était de le constater.
Dans notre besace: une gourde d'eau et deux bâtons.
Bien maigre butin pour motiver les troupes.

C'est alors qu'advint IMAGINATION POWER.
Enfourchant leurs bâtons, Milou et la Paupiette devinrent deux cavalières émérites aux petits soins pour leurs montures.
Ni une ni deux, les haridelles furent baptisées : Délivré pour l'une (la Paupiette) et Vanille pour l'autre (Milou). Durant toute notre looooooogue descente, nous avons devisé toutes trois sur les qualités sportives de leurs canassons, sur leur régime alimentaire  (des pommes et du poisson pour Délivré, de l'avoine, du foin et des carottes pour Vanille), sur les visites chez le vétérinaires qui s'avéraient bien utiles compte-tenu de la jambe fort mal en point de Vanille, sur les tresses que l'on pouvait faire avec leurs crinières, sur le fait que, le soir tombant, les chevaux commençaient à avoir un peu froid aux pattes et à la tête ( une petite pause bonnet et moufles plus tard, tout le monde était reparti).
Bref...
Tout ça pour arriver sans encombre et même pas fatiguées à la maison. Un dernier instant pour remiser leurs fidèles destriers à l'écurie, et la vie quotidienne reprenait son cours avec sa noria de tâches plus ou moins agréables.

Cette parenthèse enchantée fut un moment tout doux, de partage, de jeu ensemble que je ne prends que rarement le temps de faire. Bien plus qu'une promenade.
Je suis trop peu souvent disponible pour me prêter au jeu mais quel bonheur quand cela se produit. Un vrai moment de plaisir partagé.
Et vous, votre dernière chevauchée fantastique ?