lundi 31 mars 2014

Desperately Happy



Un peu de pub pour l'un de mes cousins qui chante depuis un bon moment maintenant. En plus ça vous fera agréablement patienter jusqu'au tirage au sort de demain...(hi, hi, hi ). Attention dernières participations ce soir minuit ! Même si vous n'avez pas suivi le blog depuis le début, un petit coup de recherche avec le moteur de recherche du blog et vous avez toutes les réponses ! (trop fast comme dirait l'Albatros).

Le concours ! On clique sur l'image et on y est.

Et une petite dernière pour le plaisir...Bonne semaine à tous !

vendredi 28 mars 2014

Regard



Ami,

il n'y a rien de ce que je pourrais vous offrir
que vous ne possédiez déjà,
mais il y a beaucoup de choses
que je ne puis donner
et que vous pouvez prendre.
Il n'existe pas de paix dans l'avenir
qui ne soit cachée dans ce court moment présent.
Prenez donc la paix.
L'obscurité du monde n'est qu'une ombre.
Derrière elle, et cependant à notre portée,
se trouve la joie.
Il y a dans cette obscurité une splendeur
et une joie ineffables
si nous pouvions seulement les voir.
Et pour voir, vous n'avez qu'à regarder.
Je vous prie donc de regarder

jeudi 27 mars 2014

Acte I,scène 23 : Think different, think Albatros


L'Albatros, sa mère. C'est le matin, tout le monde est presque prêt à partir à l'école. L'Albatros est dans sa chambre et marche telle une funambule sur sa corde à sauter verte fluo. La mère passe la tête par l'entrebaillement de la porte.

mercredi 26 mars 2014

Carottes oeuf et café



Une jeune femme visite sa mère et lui parle de sa vie et comment elle a de la difficulté à passer à travers chaque journée. Elle ne sait pas comment elle va s'en sortir et elle envisage d'abandonner. Elle est tellement fatiguée de se battre continuellement. Elle a l'impression que lorsqu'un problème est résolu, un nouveau se présente. 
Sa mère l'amène à la cuisine. Elle remplit trois casseroles d'eau et les place sur le feu. L'eau se met à bouillir rapidement. Dans la première casserole, la mère ajoute des carottes. Elle met des oeufs dans la deuxième casserole et elle met des grains de café moulu dans la troisième. Elle laisse reposer et bouillir, sans dire un mot. 

Au bout d'un moment, elle ferme le feu. Elle égoutte les carottes et les place dans un bol. Elle sort les oeufs et les met dans un bol. Finalement, elle vide le café dans un bol. Se tournant vers sa fille, elle demande : 
- Dis-moi ce que tu vois ? 
- Des carottes, des oeufs et du café, répond la fille. 

Sa mère lui demande de se rapprocher des carottes. La fille note que les carottes sont molles. La mère lui demande ensuite de prendre un oeuf et de briser la coquille, ce que fait la fille. Cette dernière observe alors que l'oeuf est dur. Finalement, la mère demande à sa fille de goûter au café. La fille sourit en goûtant à l'arôme riche du café. La fille lui demande ensuite : 
- Qu'est-ce que ça signifie, maman ? 

Sa mère lui explique que chacun de ces objets a fait face à la même adversité : de l'eau bouillante. Chacun a réagi différemment. Les carottes sont arrivées fortes et dures. Cependant, après avoir été soumises à l'eau bouillante, elles se sont ramollies et sont devenues faibles. Les oeufs étaient fragiles. Leur coquille mince protégeait leur liquide intérieur, mais après avoir passé du temps dans l'eau bouillante, ils sont devenus plus durs à l'intérieur. Les grains de café moulu étaient uniques, quant à eux. Après avoir été soumis à l'eau bouillante, ils ont changé l'eau. 

La mère demande à sa fille : 
- Lequel es-tu ? Quand l'adversité frappe à ta porte, comment réagis-tu ? Es-tu une carotte, un oeuf ou un grain de café ? 

Souviens-toi de ceci : Lequel suis-je ? Suis-je la carotte qui semble forte, mais qui devient molle et perd de sa force devant la douleur et l’adversité ? 

Suis-je un oeuf qui débute avec un coeur malléable mais qui change quand la situation se réchauffe ? Ai-je un esprit fluide, mais après un décès, une rupture, une difficulté financière ou un autre défi, suis-je devenu plus dur et fermé ? Et si ma coquille ressemble à toutes les autres, du côté intérieur, suis-je amer et dur avec un esprit rigide et un coeur de pierre ? 

Ou suis-je un grain de café ? Le grain, en fait, change l'eau chaude, la circonstance qui amène la douleur. Lorsque l'eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur. Si tu es comme le grain de café, quand les choses semblent être les pires, tu deviens meilleur et tu changes la situation autour de toi. 

Quand les temps semblent les plus sombres et que les difficultés sont les plus grandes, est-ce que tu t'élèves à un autre niveau ? Comment gères-tu l’adversité ? Es-tu une carotte, un oeuf ou un grain de café ? 

Soyons tous des grains de café !!! 

Anonyme

mardi 25 mars 2014

Le dîner blogueur


Ce n'était pas la première fois, mais c'est toujours avec autant de plaisir que je suis allée retrouver l'autre jour Stiop, Ginger et faire la connaissance d'Isis.

lundi 24 mars 2014

100000, on y arrive, on y arrive...



Puisque vous avez très gentiment participé à mon petit sondage, et que la barre symbolique des 100000 est presque passée, voici mon petit concours.

Acte I scène 22 : nuances de gris



La mère, l'Albatros. C'est le matin. Heure du réveil. La mère ouvre les portes pour saluer ses enfants et le jour naissant. Elle tombe nez à nez avec l'Albatros, échevelée, l'air bougon -voire pire-, les yeux gonflés.

vendredi 21 mars 2014

Trouver du temps à passer ensemble


La  quadrature du cercle quand on a une famille nombreuse, c'est (entre autres) d'arriver à passer suffisamment de temps avec chacun. Suffisamment pour être à l'écoute, pour ne pas passer à côté d'un mal-être, d'un souci. Suffisamment pour partager leurs joies et leurs peines, leurs réussites, leurs peurs...Suffisamment aussi pour leur témoigner de notre amour pour chacun d'eux individuellement. Suffisamment aussi pour savoir, nous, adultes, prendre le temps de se rendre vraiment disponible (vaste programme!). Dans l'équité (et pas l'égalité) pour qu'aucun ne se sente lésé. Je pense notamment au petit Prince qui peut mettre longtemps à se décoincer et qui nécessitera plus de temps que Milou qui profite de chaque occasion ou de l'Albatros qui fait irruption régulièrement dans notre chambre à toute heure du jour et de la nuit à la moindre petite angoisse.

Alors comment faire?

Comme d'hab, je compte sur vous pour partager vos astuces (que je rajouterai au fur et à mesure dans le corps de l'article)

Chez nous on profite de :
  • tous les trajets pour se rendre aux activités, anniversaires... 
  • de tous les moments où il en manque un, pour permettre aux autres de s'exprimer, 
  • du temps du déjeuner pour lequel je ne suis le plus souvent qu'une oreille attentive et un distributeur de parole (le soir je suis trop fatiguée pour pouvoir assumer ce rôle)
  • Du bras droit qui est seul dans la cuisine avec moi
  • des équipes lorsque tout le monde ne va pas au même endroit, ceux qui vont se promener avec Papa, ceux qui partent faire les courses avec Maman
  • Le moment du bain
  • quand j'aide l'un ou l'autre à ranger sa chambre
  • du moment du câlin du soir
  • on tente cette année une "journée de rêve" pour chacun d'eux. Ils choisissent raisonnablement une ou des activités à faire seuls avec l'un ou l'autre d'entre nous
Une fois ces moments disponibles dénichés reste à me rendre vraiment disponible pour eux, et là c'est une autre paire de manches, le cerveau des mamans a trop, beaucoup trop de choses à penser pour se rendre vraiment disponible et écouter vraiment. Enfin....Je parle pour moi. Alors quel est votre petite technique pour arriver à débrancher d'un côté et vous brancher sur les petites antennes d'amour ? Vous faites comment ? (ça restera entre nous, promis)

jeudi 20 mars 2014

50 idées d'activités nature à faire avec votre enfant

Les beaux jours reviennent, moment idéal pour reprendre à mon compte une belle idée trouvée ICI. Se faire une liste personnelle de 50 activités de nature que nous souhaitons faire découvrir à nos enfants. Chacun étant différent et vivant dans des régions différentes, cette liste peut être personnalisée.


Je me lance pour la mienne :


1. Se promener dans une forêt de pins en fin de journée un soir d'été
2. Aller cueillir des mûres, des framboises
3. Frotter deux galets l'un contre l'autre jusqu'à ce que cela sente le pétard (du 14 juillet)
4. Aller respirer l'odeur de la mer quand on vient de commencer les vacances
5. Rapporter des bouquets de fleurs sauvages

mercredi 19 mars 2014

Acte I, III, IV, scène 1 : "Majolie" coiffure

La mère, les 3 filles. Les 3 filles viennent dîner après avoir visiblement bien joué ensemble dans l'une des chambres. On y a entendu des mots comme "coiffure", "parfum", "rouge à lèvre", "au-revoir madame", "ça vous plait comme ça?". Tout le monde est à table quand la mère tombe sur ce bout de papier sur la table de l'entrée :


mardi 18 mars 2014

Pince-moi, je rêve


Ou comment faire contre mauvaise fortune bon coeur, bref...Dans la vie faut pas se laisser abattre.
La semaine dernière, je vous parlais du goûter-dîner, ce gloubi-boulga infâme qui sauvait notre soirée du dimanche soir.

lundi 17 mars 2014

Un petit sondage

Les 100000 visiteurs approchent à grand pas, alors, pour vous remercier de vos nombreuses et si sympathiques visites, je voudrais vous faire un petit cadeau. Comme je ne sais pas ce qui vous ferait plaisir, voilà un petit sondage avec plusieurs propositions. A vous de choisir ! (plusieurs propositions possibles)


vendredi 14 mars 2014

Acte III, scène 24: Princesse inside


Milou, sa mère. Elles visitent un château. Pour une fois que les autres ne sont pas collés à la mère, Milou en profite pour papoter un peu.

-Maman ?
- Oui ?
-Est-ce que je suis une princesse ? Papa il dit que je suis une princesse.
-C'est quoi pour toi une princesse ?
-C'est moi !

jeudi 13 mars 2014

Les voisins sont nos amis, il faut les aimer aussi #1


Mais pas si facile de devenir amis (ou de le rester) alors que notre charmante et gracieuse progéniture se fait entendre plus que de raison. Avec 4 enfants dans un appartement ancien francilien, le bruit monte vite...
Pour cela il faut s’armer de patience, de courage, d’astuce et de créativité…Parce que s’il est normal que nos enfants aient parfois (souvent)(euh, non quasi tout le temps en y réfléchissant bien) un comportement déplaisant, il est normal que nous fassions ce qui est en notre pouvoir pour en amoindrir les désagréments. Petite revue de détail des actions possibles testées grandeur nature par les enfants que j’avais sous la main, en l’occurrence, les 4 miens. J'ai bien été obligée de tester tout cela après avoir eu un gentil coup de fil à 8h20 (oui, c'est bien l'heure de partir à l'école...timing idéal...) pour me dire que mon fils avait déjà fait 37 allers et retours dans l'entrée et qu'il fallait que je fasse quelque chose parce que mes voisins ne voulaient pas être réveillés avant 9h...Pleine de bonne volonté, voici donc ce que j'ai tenté...

mercredi 12 mars 2014

Dessert à la noix

...De coco.


En fait c'est une crème. Une crème à la noix de coco. On pourrait même rajouter "une crème à la noix de coco pour les nuls" tellement elle est facile et inratable.

Comme j'ai des amateurs de noix de coco et que je ne suis pas très douée en pâtisserie, ça tombe bien.

Voili voilu la recette...

Pour 6/7 ramequins bien pleins
Préparation 10 minutes (grand max) (je t'avais bien dit que c'était une recette faite pour moi)
Cuisson 45 minutes
Pas cher du tout
Hyperfacile

Ingrédients : 
1 boîte de lait concentré sucré
3 oeufs
60 gr de noix de coco râpée (comme ça il te reste encore la moitié du paquet pour en faire une autre fois)
1/2 litre de lait demi-écrémé

Préparation :

1. Préchauffez le four th5 (150°C) (le geste le plus technique est fait, tu peux souffler)
2. Mélangez le lait concentré avec les oeufs battus. Ajoutez le lait et la noix de coco. Mélangez bien.
3. Mettez dans des ramequins ou dans n'importe quel moule après tout ça m'est bien égal (vous pouvez même tapisser le fond des moules de caramel liquide si ça vous chante), mettez dans un bain-marie et enfournez pendant 45 minutes.
Servez froid.

mardi 11 mars 2014

Acte III, scène 23 : Et pendant ce temps, les anges gardiens bossent à plein temps


Milou, sa mère. Elles sont dans la chambre du P'tit Prince et de Milou. La mère aperçoit une construction plus qu'hasardeuse visiblement faite pour grimper plus haut.

-Qu'est ce que c'est que ce truc (NDLR:  la construction) ? Vous avez voulu chercher un jouet en haut de l'armoire ?

- Ben non c'est le P'tit Prince qui a fait ça pour monter.


- Monter faire quoi ?

- Monter voir la cachette dans les draps mais finalement il n'y rentre pas...

Ouais...Là c'est sûr...il ne rentre pas...

lundi 10 mars 2014

Le goûter/dîner

Désolée pour la présentation, mais bon...avec des restes on fait ce qu'on peut et on peut peu ma brave dame...

Depuis quelques semaines, et après avoir essayé ceci (qui a plutôt bien fonctionné), nous essayons une autre formule. Oui, parce que finalement, nous aimons bien avoir notre dimanche soir rien que pour nous, pas dérangés, pour pouvoir nous regarder un bon film tous les deux en amoureux sans gnome ou gremlins qui vienne nous pourrir notre soirée (j'aime mes enfants mais du temps en couple c'est bien aussi, pour les aimer plus encore ensuite...). Problème du dimanche soir, c'est la veille du lundi (elle va pas bien madame Petit bonheur,...un article entier pour nous dire que le dimanche est la veille du lundi...). Bon, bref...Avec l'émission des cobayes, certes nous avions une heure tranquille tous les deux, mais les enfants n'étaient pas couchés avant 8h30/8h45. Donc une heure c'était bien mais c'était vraiment pas beaucoup. En tout cas pas assez pour nous. Et en plus, pour mr Petit bonheur qui se lève très tôt, il était trop tard pour pouvoir commencer un film ensuite.

Et maintenant, nouvelle formule, tadammm...

vendredi 7 mars 2014

Le vendredi c'est filmographie : La vie des autres


Pour ce vendredi, je n'ai pas pris un film léger léger, ni même drôle, encore moins attendrissant.


On y parle de Stasi, d'Allemagne de l'Est, d'appartements sur écoute, de confiance en l'autre. La raison pour laquelle je vous le présente c'est qu'on y parle aussi de ce qui rend l'homme bon, de ce choix intime que nous avons continuellement entre le bien et le mal face à l'absurdité de ce qui peut nous être demandé parfois. Un film sur l'art de pouvoir se regarder dans la glace sans que notre conscience ne tremble, sur cette toute petite chance que nous pouvons saisir de faire le bien alors que tout paraît impossible et qu'on revient de très très loin.



jeudi 6 mars 2014

Supermum


"- Tu vois ? Je te l'avais bien dit !
- Alors c'est comme ça qu'elle fait ?!"

mercredi 5 mars 2014

Pas de fourmi & Co


« Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres ».
Confucius 

PS : ça peut marcher aussi pour une entrée en Carême...

mardi 4 mars 2014

Tomboy et alors ?


Après les nombreuses polémiques suscitées par le film Tomboy, j’ai voulu me faire ma propre idée. Parce que je n'aime pas qu'on me dise ce que je dois penser...
J’étais prête à le prendre à la médiathèque du coin quand Arte l’a programmé et j'ai effacé de mon esprit ce que j'avais pu lire ça et là. Ce qui a été facilité grandement par le fait que les articles lus se contentaient le plus souvent de citer le film et de dire que non ce n'était pas possible sans forcément rentrer dans les détails.

Comme j’ai 4 enfants dont 3 scolarisés dans le public et qu’ils vont assez régulièrement au cinéma avec le programme « Ecole et Cinéma » (au sein duquel on peut retrouver Tomboy), il m’a parut intéressant de me faire ma propre opinion avant d’y envoyer ma fille aînée, 10 ans, mon fils 7 ans et la fille suivante de 5 ans. 
Et bien je suis étonnée.

lundi 3 mars 2014

Spéciale dédicace

à mes copines profs...(merci Bibiche pour la trouvaille !)

Vacances

Lumières d'hiver,
Ciels changeants aux harmonies réjouissantes,
Le printemps montre tout doucement le bout de son nez...