vendredi 31 mai 2013

Funny theory



ça donne des idées pour transformer notre quotidien, non ?
(Merci à 2 heures pour qui est allé pêcher cette vidéo je ne sais où !)

jeudi 30 mai 2013

Message positif !

La semaine fantastique...

Depuis 4 ans (soit depuis que l'Albatros a 5 ans, Le P'tit Prince 2 ans 1/2 et Milou 0), nous partons chaque année pour une semaine fantastique...

Oh...Pas bien loin, point d'exotisme tropical...Juste une semaine, hors du temps, pour vivre et découvrir ensemble.
Comme le grand blond a peu voire pas de week-ends dans l'année (il travaille tous les samedis, et jusque pas si longtemps, le dimanche aussi), et une fois les obligations familiales remplies, il nous reste trop peu de temps pour faire vraiment des choses ensemble. Pour nous, une promenade dans la forêt voisine, c'est déjà l'Eldorado.
Alors on se rattrape l'été !

mardi 28 mai 2013

Acte III scène 18 : Une petite robe grise

Malheureusement ce n'est pas une image de google, mais bien chez moi...Voilà ce qui arrive quand une mini-princesse de 4 ans et demi veut choisir seule ses vêtements...Tu comprends pourquoi j'utilise l'écrabouillette ?
Milou, sa mère. Cest le matin, elles cherchent toutes les deux dans le placard de quoi habiller mini-princesse (qui passe chaque soirée et chaque début de journée de longues minutes à élaborer sa stratégie vestimentaire du jour)

-Maman ?
-Oui !
-Elle est où la robe grise ?
-Pas là, elle est à la cave.
-Pourquoi ?
-Parce que c'est une robe d'hiver
-Oui, mais C'EST l'HIVER

...

A noter pour l'année prochaine : 24 mai (c'est la date à laquelle j'écris ce billet), début de l'hiver, ressortir les caisses de vêtements.

dimanche 26 mai 2013

9 ans


Cette année, c'est une fête des mères pas comme les autres pour moi. Il y a 9 ans tout pile, à 12h37, je devenais Maman de l'Albatros. Après 3 ans d'une attente qui m'avait semblée interminable, enfin j'allais devenir mère. Mère d'un tout joli bébé (j'ai dû répéter une bonne centaine de fois que je la trouvais belle au moment de sa naissance), dont le regard me transperçait, semblant scruter mes moindres recoins.

samedi 25 mai 2013

Envie de râler ?



Marre du temps pourri ? Envie de râler un bon coup ? Suivez le guide...(ça fait un bien fou !)

vendredi 24 mai 2013

Acte III, scène 17 : Sniffe un coup



Milou, sa mère, les autres agglutinés autour (instinct grégaire). Ils vont à la bibliothèque municipale. Or, pour pouvoir accéder avec une poussette à l'eldorado livresque, il faut prendre l'ascenseur. Et pour prendre l'ascenseur (on se croirait dans la chanson "derrière chez moi devinez quoi qu'y n'y a ?), il faut passer par la maison de retraite. Une maison de retraite pas forcément très bien entretenue donc ça sent un mélange de détergent de collectivité et de bien d'autres odeurs moins sympathiques (je vous fais grâce des détails).

- Maman ?
- Oui ?
- ça sent comme mon doudou
-...


Je vous donne en bonus la vidéo du p'tit bois derrière chez moi (même si chez moi on dit "quoi qu'y n'y a")

mercredi 22 mai 2013

Tadaaam....

Avec une petite demi-journée de retard, voici enfin le tirage au sort tant attendu...

L'huissier est arrivé, é, é, sans se presser, é, é sur son fidèle destrier (sa maman doit avoir une écrabouillette à la maison, ça se voit...)

Acte I, II, III, IV scène 1 : L'hôpital se moque de la charité

Voilà les daltons...Merci Caro (y en a qui vont faire des doux rêves...)
L'Albatros, le P'tit Prince, Milou, la Paupiette, la mère. Ils sont dans la cuisine, c'est l'heure du déjeuner. La paupiette a déjà attaqué sa pitance et on ne l'entend plus (OUF).

- Je viens d'apprendre que les voisins du dessus vendent leur appartement
- Donc c'est quelqu'un d'autre qui va habiter là ?
- Oui, et on m'a dit que beaucoup de familles avaient visité l'appartement...

Tous en choeur :

- DES FAMILLES ????? Mais ils vont faire du bruit ! Ah non, ça, on veut pas de familles. Imagine Maman, ils vont jouer partout, faire du bruit alors que nous serons bien tranquilles dans nos chambres ! On va les entendre tout le temps !

-Euh....Dites... Vous ne seriez pas une famille, vous ?

mardi 21 mai 2013

Good morning to you !



Parce qu'il va falloir se remotiver un peu beaucoup après un week-end pareil...

Have a nice day !

PS : Quelqu'un est arrivé ici en cherchant "Toussaint", aujourd'hui, si, si...

samedi 18 mai 2013

Le samedi on joue : La guerre des moutons


Le but du jeu : chaque joueur est le berger d'un troupeau de mouton de la même couleur et doit construire un enclos fermé comprenant le plus grand nombre de moutons. Cet enclos doit aussi être à l'abri des loups affamés...

vendredi 17 mai 2013

Questions/réponses #2

Puisque cela fait un an, vous avez droit aux plus beaux mots-clés pour atterrir ici. ça vaut son pesant de cacahuètes...

Sent des pieds (revient très souvent) : ça vous obsède, hein, reconnaissez-le, on peut même dire que ça vous indispose parfois.

Talents de procrastinateurs : au moins il y a des gens qui reconnaissent ce talent ! Il faut de tout pour faire un  monde.

Virus lecture à colorier : Oui, virus j'ai eu ça en stock tout l'hiver. C'est vrai que j'ai pas du tout pensé à les colorier. Tout juste essayé de les faire fuir.

Au petit bonheur la France :  euh...En ce moment ? C'est pas gagné gagné, c'est pour cela qu'on essaie de se motiver

Carte anniversaire avec des bécasses : Merci la bécasse, vous voyez ce qui m'arrive grâce à vous !

Salade chapka : On voit où la Russie nous mène...

Bactérie drôle (de nombreuses fois): Et vous trouvez fa drôle ?

Une bouquet de fleur au ya tout le : dans l'ordre ça donne quoi ?


Oui oui potiron est malade : non, non, l'albatros est rétablie maintenant. Peut être grâce à ma soupe au potiron, qui sait ?

Bouton de fièvre drôle : je ne suis pas sujette à ça, mais visiblement c'est pas ce qu'il y a de plus drôle

Que signifie pour mes 25 ans 25 roses : je me le demande ...Tout cela est vraiment bien mystérieux

Neige HD arbre en glace : un décodeur ? Je vois pas bien là comme ça.

Effets de l'aérophagie : Je rentre dans les détails ?

Futurs visiteurs, affûtez vos mots-clés, la barre est haute ! Il y a un vrai challenge à relever !


A part ça, je viens de vous dégoter une petite vidéo qui devrait vous mettre de bonne humeur pour la journée...

 

jeudi 16 mai 2013

1 an !


Il y a un an, je me disais qu'après avoir navigué sur les blogs des autres, j'avais peut-être ma petite note personnelle à ajouter.

mercredi 15 mai 2013

Bruits

Le mercredi c'est bibli : S'il te plait, parle -moi de l'amour !






Avec l'Albatros qui me pose des questions insensées dès potron-minet, il a fallu que je m'équipe pour pouvoir répondre. D'autant plus quand cela concerne ce vaste continent de l'Amour avec un grand A.
Et voilà ce que j'ai trouvé, ce que j'ai lu et qui m'a bien aidé.
Une mine pour les parents, n'éludant rien, accompagnant tout et délivrant surtout un beau message sur le sujet. Un de ces messages qui reste, que la saleté ne peut éliminer tout à fait. Un message qui rempli les yeux, l'intelligence et le coeur pour faire des hommes et des femmes debouts qui sauront choisir le vrai, le bon, le bien.
Un message qui va bien au-delà de l'aspect technique de "comment la petite graine du papa va rejoindre celle de la maman". Un message qui ne prend pas les enfants pour des imbéciles (ils détestent ça !).

Même si ce livre est à destination des parents, il est en partie fait sur la base de dialogues imaginaires sur le sujet et adapté à chaque âge. Des mots choisis qui peuvent nous revenir en mémoire au moment de parler avec nos propres mots à nos enfants.

Attention, pour les adeptes du gender, circulez, y a rien à voir...On y parle justement de cette différence sexuelle qui rend la vie si belle. On y parle de toutes les richesses de cette différence et de comment la montrer à nos enfants.

Puisqu'il n'est pas destiné en priorité aux enfants et que les pauvres malheureux vont être jaloux (je les comprends, un ouvrage si bien fait, ça donne envie). Je vais réparer cette inégalité en vous donnant aussi une référence pour les enfants  (à lire évidemment avant de leur donner pour pouvoir les accompagner).
Inès de Franclieu, elle s'y connait aussi en enfant et en petites graines par ce qu'elle a 9 enfants mais aussi parce qu'elle intervient dans de nombreux collèges, lycées et conférences sur le sujet. On peut y aller les yeux fermés ( à partir de 8/9 ans quand même, tout dépend de la maturité de votre enfant).



Moi j'y retourne, l'Albatros m'a demandé pourquoi les seins se développent. (ça veut dire quoi que les seins se developpent, hein, Maman ?)

mardi 14 mai 2013

Acte I et II, scène 3 : Par ici la souris

Moi, sous mon meilleur profil...
Le P'tit Prince, l'Albatros. Conversation de nuit (on se demande pourquoi la mère les a mis au lit à 20H00, il est 22h...), enregistrée derrière la porte de la chambre du P'tit Prince et de l'Albatros...

- Tu sais l'Albatros, j'ai bien la preuve que c'est la petite souris qui donne les cadeaux quand on perd une dent.
- Mouhahhha, n'importe quoi !!! Elle n'existe pas la petite souris !!! T'es bête ou quoi ?
- Si, parce que moi je connais la cachette de Maman où elle met les petits cadeaux et j'avais vu que dedans y avait pas le jeu Batawaf. Donc si ça vient pas de Maman, ça vient bien de la petite souris.
- ah ouais...


samedi 11 mai 2013

C'est le bonheur que je vous souhaite



Comme l'autre jour, c'est plus pour le message que pour la mélodie ! Au niveau musical, ce n'est pas trop ma tasse de thé...

Tout ça pour motiver les vacanciers de la zone C qui reprennent lundi.
Je vous laisse, je vais danser sur ma plage en vous souhaitant du bonheur.

vendredi 10 mai 2013

Acte II, scène 15 : Blagues carambar





Le P'tit Prince, sa mère, une soeur dans la poussette, les deux autres qui tiennent les poignées. Ils sont allés faire des courses dans Paris et reviennent en train dans leur banlieue dortoir.
- Maman ?
- Oui ?
-Y aura des spaguettis à la gare Saint Lasagne ?


Si toi aussi t'en as marre des blagues carambar, lâche ton commentaire pour me dire comment on fait.

mercredi 8 mai 2013

Le mercredi c'est bibli : Ne me quitte pas



Un livre à mettre dans toutes les mains des parents. Bernadette Lemoine donne via son expérience de thérapeuthe mais aussi de maman et de grand-mère des pistes pour mieux comprendre nos enfants et avec eux faire face aux évènements imprévus de la vie. Si vous avez l'occasion d'assister à une conférence de Bernadette Lemoine, allez-y, ça vaut le coup d'oeil et le temps passé (qu'on ne voit d'ailleurs pas passer).
Elle est pétrie de bon sens et de trouvailles pour que la vie familiale se passe au mieux (en tout cas c'est mon avis que je partage avec moi-même et nous sommes d'accord). Si vous avez notamment des enfants un peu angoissés, (je sais de quoi je parle, on a les mêmes à la maison, Léon) vous pourrez trouver des pistes de réflexion particulièrement intéressantes.

mardi 7 mai 2013

Poor Kate alone in France : le bilan


Il y a quelques jours, je ne valais pas tripettes devant le vide intersidéral laissé par mes 4 petits monstres.
Il y a quelques jours, j'avais décidé de me protéger de personnes toxiques
Il y a quelques jours, nous avions décidé d''échanger les rôles, pour quelques jours
Il y a quelques jours, j'avais décidé d'en profiter pour refaire ma salle de bain qui en avait bien besoin
...
Alors, ALORS, ALORS ???
Quel bilan ???

Je sais que vous vous en moquez éperduement attendiez impatiemment le bilan de l'opération. Alors je m'exécute.

Point n°1 : Le vide intersidéral
OUF ! ça n'a pas duré longtemps, quelques dîners avec des copines m'ont fait oublier ma tribu. Le bonheur de pouvoir terminer ce que j'avais à faire, de penser sans être interrompue que par moi-même, ça fait un bien fou ! Pas besoin de surveiller comment chacun se tient à table, pas besoin de faire ranger les chambres, pas besoin de dire dix fois "Je crois qu'il est l'heure d'aller se coucher" "est-ce que tu pourrais aller te coucher?" pourquoi n'es-tu toujours pas couchée ?" "ça fait dix fois que tu te rélèves, t'as un vrai problème ?" "Purée, tu vas aller te coucher oui ou M..." (marche avec le lavage aussi), pas besoin non plus de préparer de vrais repas, Mr P, a fait ça très bien, pas besoin de croiser des casseroles, à peine un lave-vaisselle, le PIED !!!!

Point n°2 : les personnes toxiques
Situation idéale pour aborder la chose. 5 jours de méditation tranquille. 5 jours à se défouler sur la peinture. 5 jours en moins. 5 jours d'exaspération évitée = un magnifique parapluie anti-toxique. Je sens que je vais refaire des tas de choses dans mon appart dans les années à venir...

Point n°3 : l'échange des rôles
ça aussi, ça a fait un bien fou à tout le monde et permis à certains de mieux appréhender mon rôle...Ma présence continue, limite invisible qui grâce à cela a été rendue visible. Effet boeuf assuré. (d'autant que la répartition des rôles est, en caricaturant un peu, mère fouettard d'un côté et Samba lélé de l'autre). Devant l'originalité de la situation, les enfants n'ont plus vu l'utilité de faire la samba tous les soirs, ce qu'ils adorent faire ordinairement pour me faire enrager . Couchés à 21h et endormis à 21h05, c'est le grand blond qui a été frustré...

Point n°4 : la salle de bain
Bon ça, vous avez déjà vu, je ne vais pas m'étendre sur le sujet, mis à part que le grand blond et ses 4 nains sont ravis d'avoir une nouvelle salle de bain. ( et du coup, moi aussi)

Point n°5 : les bonus/malus
Ma grande crainte avant de partir était que le grand blond soit aussi touché par les vapeurs toxiques, auquel cas, j'aurais été vraiment mal barrée...
Et finalement je j'ai retrouvé amoureux comme au premier jour, impatient de me voir arriver, plein d'attentions délicates (ce qui lui demande d'ordinaire beaucoup d'énergie et donc de procrastination), bref, un ange ! Un gros gros bonus pour le couple, un bénéfice peut-être encore plus grand qu'une semaine en amoureux, incroyable !

Enfin 6e et dernier point : 
Après 5 jours d'interruption, sans tire-lait, l'allaitement est reparti sans encombre...Magique !

Un bilan plus que positif ! Je vais me faire une petite liste de tout ce que je dois refaire chez moi pour les prochaines vacances. Un tel bénéfice vaut bien le sacrifice de quelques jours loin de chez soi.

Happy Petit bonheur alone in Paris !




jeudi 2 mai 2013

Magic blanket


Cet hiver, parce que j'avais un peu froid, j'ai "cousu" une couverture/plaid pour le salon. (cousu entre guillemets, parce qu'à part coudre le biais, je n'ai pas fait grand chose...)

De la polaire bleu-marine un biais fait avec du liberty en stock et c'était parti. J'étais très contente de mon idée, j'avais mesuré la taille nécessaire pour MOI en m'enveloppant dans un drap et j'étais allée chercher le métrage nécessaire.
A MOI, les soirées enveloppée dans MON plaid pour regarder un bon film, me disais-je.

Sauf que, je n'avais pas tout prévu. Et surtout pas prévu que la principale utilisatrice ce ne serait pas moi.
Non. Quatre autres personnes ont réclamé le droit de profiter aussi de la chose.
L'utilisation n'est pas tout à fait la même non plus : tente, piscine, voile de mariée, couverture pour les poupées, cachette, couvre-malade, couvre-jambe, coussin, jardin, magasin...Tout y passe.

Je n'avais pas prévu non plus la force de son pouvoir. 

Un thérmomètre à 39 ° ? Une bonne couverture magique et ça redescend.
Un peu de vague à l'âme ? Une bonne couverture magique et le moral revient au beau fixe.
Un gros chagrin ? Une bonne couverture magique et on retrouve le sourire.
Une petite baisse de tonus ? Une bonne couverture magique et on repart comme en 40.
Un peu mal au coeur ? Une bonne couverture magique et on éponge le mal de ventre s'en va aussi vite qu'il était venu.
Même la Paupiette s'y est mise. Elle ne peut lire un livre sur le canapé sans avoir la couverture sur les jambes. Son sourire béat en dit long sur la plénitude de son bien-être (c'est valable pour les autres aussi)

 la couverture est devenue un doudou-jeu-médicament-câlin géant 

Maintenant, quand ils sont malades, je donne du Dolip et une couverture comme ordonnance.

Qui l'eut cru ? 

(patate crue)

mercredi 1 mai 2013

Le mercredi c'est bibli : Etre heureux ce n'est pas nécessairement confortable


  • "Etre heureux, c'est accueillir la vie comme elle vient et non comme nous rêverions qu'elle soit, tout en en suivant les enseignements souvent inconfortables à vivre. "
  • "Etre heureux, c'est accepter l'inconfort de transformer ce qu'il y a à transformer, l'inconfort de lâcher ce qu'il y a à lâcher, l'inconfort de faire le deuil de ce qui n'est pas ou n'est plus. "
  • "Etre heureux, c'est aussi accueillir l'inconfort qu'il y a de constater qu'être libre ce n'est pas faire ce qu'on veut, mais faire ce qu'on a choisi de faire en acceptant de vivre avec les conséquences pas toujours agréables de nos choix. "
  • "Etre heureux, c'est s'ouvrir aux mouvements de la vie : la peine et la joie, la paix et la révolte, les deuils et les naissances, l'émerveillement et le dégoût." 

Ce livre nous invite à comprendre qu'être heureux, ce n'est pas résister à ces mouvements, c'est tenter d'y trouver, en et à travers eux, l'équilibre et la grâce, comme le surfeur utilise, avec à la fois force et souplesse, les mouvements de la vague pour y fonder la grâce de son vol. 


Extraits du livre de Thomas d'Ansembourg "Etre heureux ce n'est pas nécessairement confortable".
En ces temps difficiles, un bon remède pour faire face, et être heureux quand même.