mardi 31 décembre 2013

Où il est question d'ange


Au ciel un enfant, sur le point de venir au monde, demande à Dieu :
On m'a dit que vous m'envoyez sur la terre demain, mais comment est-ce que je vais vivre là étant si petit et sans défense ?


lundi 30 décembre 2013

Le mec qui se plaint tout le temps



Une petite vidéo qui me fait bien rire...(et qui me rappelle mes enfants -et pas seulement-)

Une idée de sortie magique pour les vacances ?



Désolée pour celles et ceux qui ne sont pas en région parisienne...Mais si vous passez une autre année, il y a un truc à faire ...

MDR



Sur ce, bon lundi !

vendredi 27 décembre 2013

Le vendredi c'est filmographie : La merveilleuse histoire de Noël


Je crois qu'il est inutile de vous raconter l'histoire, vous la connaissez...Et elle est ici particulièrement fidèle au texte de la Bible. Pour ce qui est du dessin animé, c'est, je trouve, un très beau récit de Noël à la fois doux et réaliste avec une musique envoutante, c'est même drôle ! J'arrive à coller les 4 miens devant (donc à partir de 2 ans) pour le plus grand plaisir de tous. Ce dessin animé peut être vu jusqu'à 9/10 ans (après on s'expose dangeureusement aux remarques subtiles des ados). Une très agréable manière de transmettre ce beau récit de la Nativité. Un beau moment de partage devant un dessin animé de qualité. A voir et revoir sans aucune lassitude.

Parrains, marraines qui ne savez quoi offrir, avec ce DVD, succès garanti ! (dommage que je ne touche rien à faire la promo..Avec tout ce que je vous vante à longueur de billets...)

jeudi 26 décembre 2013

Quel est notre plus grand besoin ?


Si notre plus grand besoin avait été la formation,
Dieu nous aurait envoyé un enseignant.
Si notre plus grand besoin avait été la technologie,
Dieu nous aurait envoyé un ingénieur.
Si notre plus grand besoin avait été l'argent,
Dieu nous aurait envoyé un banquier.
Si notre plus grand besoin avait été le plaisir,
Dieu nous aurait envoyé un comédien.
Si notre plus grand besoin avait été la santé,
Dieu nous aurait envoyé un médecin.
Mais notre plus grand besoin était le pardon,
Alors Dieu nous a envoyé un Sauveur.

Texte anonyme

mercredi 25 décembre 2013

Dites, c'est vrai ?

Dites, dites, si c'était vrai
S'il était né vraiment à Bethléem, dans une étable
Dites, si c'était vrai
Si les rois Mages étaient vraiment venus de loin, de fort loin
Pour lui porter l'or, la myrrhe, l'encens
Dites, si c'était vrai
Si c'était vrai tout ce qu'ils ont écrit Luc, Matthieu
Et les deux autres,
Dites, si c'était vrai
Si c'était vrai le coup des Noces de Cana
Et le coup de Lazare
Dites, si c'était vrai
Si c'était vrai ce qu'ils racontent les petits enfants
Le soir avant d'aller dormir
Vous savez bien, quand ils disent Notre Père, quand ils disent Notre Mère
Si c'était vrai tout cela
Je dirais oui
Oh, sûrement je dirais oui
Parce que c'est tellement beau tout cela
Quand on croit que c'est vrai.

Jacques Brel


mardi 24 décembre 2013

Petits sablés de Noël...


Pour tuer le temps avec les enfants pendant que la tempête se lève et en attendant Noël :

Petits sablés à la cardamome

530 g de farine (j'ai fait moit/moit farine d'épeautre et farine de blé, ça marche aussi)
225g de cassonade
175 g de beurre
1 oeuf
60 ml de crème légère
75 ml d'essence d'amande (même avec moins presque pas c'est bon)
15 ml de levure chimique
30 ml de cardamome en poudre (ou 10 capsules de cardamome écrabouillées au pilon)

1. Mélanger tous les ingrédients (si c'est trop sec rajouter un tout petit peu d'eau tiède)
2. pétrir la pâte et former une boule
3. Envelopper dans du papier sulfurisé et mettre au réfrigérateur pendant 6 heures
4. aplatir la pâte  (max 0,5 cm d'épaisseur) et former des sablés avec des emportes-pièces
5. Déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner dans un four préchauffé à 200°C pendant une douzaine de minutes (11minutes chez moi)
6. Retirer du four, laisser refroidir, saupoudrer de sucre glace et conserver dans une boîte hermétique

Y a plus qu'à attendre maintenant..



lundi 23 décembre 2013

Une crème glacée

crédit photo : allposters


Comme ils se préparent à dîner dans un restaurant, un petit garçon de six ans demande à sa maman s'il peut prier le Seigneur et offrir les grâces. 
Comme ils penchent leurs têtes, il dit : " Dieu est bon. Dieu est grand. Merci pour le manger, ... et je te remercierais même plus si maman commandait de la crème glacée pour dessert. Et liberté et justice pour tous ! Amen ! "
À travers les rires des autres clients, Kim perçoit la remarque d'une dame : " C'est ce qui n'est pas correct dans ce pays. Les enfants aujourd'hui ne savent pas comment prier. Demander à Dieu de la crème glacée ! Pourquoi, je me le demande ! " 
Kim fond en larmes, et demande à sa mère : " Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Est-ce que Dieu est choqué par moi ? " Pendant que la maman le prend contre elle et le rassure, elle lui dit qu'il a fait une prière fantastique et que Dieu n'est certainement pas choqué par lui. 
Un monsieur plus âgé s'approche alors de leur table, fait un clin d'œil au petit garçon et lui dit : - Je crois savoir que Dieu pense que ce fut une très belle prière. 
- Réellement ? demande Kim. 
- Croix sur mon cœur, reprend le monsieur. Et dans un murmure il ajoute (indiquant la dame qui était intervenue) : - C'est malheureux qu'elle n'aie jamais demandé à Dieu de la crème glacée. Car un peu de crème glacée est bon pour l'âme quelquefois.
Naturellement, à la fin du repas, la maman commanda de la crème glacée pour son petit garçon. 
Mais ce qui arriva ensuite fut une complète surprise. 
" Mon fils réfléchit un moment et il fit quelque chose dont je me souviendrai le reste de ma vie " explique la maman. " Il prit son sundae et sans un mot, marcha vers la dame et le plaça devant elle. 
Avec un grand sourire, il lui dit " : - Ceci est pour vous. La crème glacée est bonne pour l'âme quelquefois, et mon âme à moi est déjà bonne.


Auteur Anonyme

vendredi 20 décembre 2013

Le vendredi c'est filmographie : Family man


image AlloCiné

On continue avec les films américains. Un peu plus récent puisqu'il date de 2000.


Cette fois-ci, il s'agit d'un homme (Nicolas Cage) qui a quelque peu "oublié" sa petite amie des années étudiantes (Tea Leoni) pour faire carrière dans un cabinet de conseil en affaire dont il est le directeur charismatique limite insupportable. Le soir de Noël, alors qu'il fait ses courses, Jack assiste à un vol à main armée dans une épicerie et intervient courageusement. Après une brève bagarre, il perd connaissance. En récompense, le destin va lui montrer quel autre homme il aurait pu être. Il se réveille le lendemain matin aux côtés de celle qui aurait pu être sa femme, au mileu d'une maison middle-class avec deux enfants en bas-âge.
Si au départ, il hallucine du mode de vie familial (non, personne ne porte de costume hors de prix, un tee-shirt c'est bien suffisant si c'est pour que le petit dernier recrache son biberon, les parents courent après le temps, etc..) il prend peu à peu conscience de tout les petits bonheurs que recèle la vie de famille. Il arrive même à y prendre goût...
Une gentille comédie à voir quand on est découragé par tous les aspects négatifs de la vie de famille. On s'aperçoit alors de ce que l'on ne regarde plus ou pas assez et on apprend à se réjouir à nouveau de tout ce qui nous est donné de vivre avec les membres de notre famille. Un film qui sans être LE film du siècle car beaucoup de choses y sont assez convenues, est un beau film pro-famille dans lequel on retrouve agréablement un certain nombre de valeurs qui fondent nos familles. A regarder dans un canapé bien confortable, emmitouflée dans une couverture toute douce, un bon thé chaud près de soi (et les enfants au lit) un soir des vacances de Noël...


FAMILY MAN - Bande-annonce VF by CoteCine

jeudi 19 décembre 2013

Tuto Ange de Noël à froufrous

Partie d'une idée vue dans le MCI de l'année dernière, j'ai voulu personnaliser un peu leur modèle pour en faire une petite activité d'Avent à réaliser par mes deux grands. Un petit ange à coller sur des cartes de voeux ou à suspendre aux poignées de porte (ou tout autre utilisation, la créativité n'a pas de limite !)

Matériel nécessaire :
papier A4 blanc de base ou un 120gr si on veut pouvoir le suspendre aux portes. Le canson blanc est parfait aussi !
Du papier de soie blanc, doré ou argenté, à vous de voir ce que vous préférez.
Des ciseaux, un crayon
Une machine à coudre, du fil
Du ruban pour suspendre ou carte de voeux pour coller

mardi 17 décembre 2013

Acte I scène 19 : Chez les Thénardier ou plus c'est gros, plus ça passe


L'Albatros, sa mère, l'éternel fond sonore des autres derrière. Ils sont à table. Le sujet des amitiés emplit la conversation. L'Albatros en profite pour raconter sa journée.

Maman, tu sais, B elle est bizarre. Personne ne veut être son amie. J'sais pas pourquoi...B m'a demandé de me mettre en rang avec elle.

lundi 16 décembre 2013

Alors...Rebelle ?



Plein d'idées pour fêter Noël autrement à retrouver sur ce site protestant , cliquez sur "livret pédagogique" et vous verrez...Merci Anne du site Choisislavie d'avoir déniché tout ça !

Allez voir aussi ICI vous y trouverez 105 propositions pour faire de Noël un temps qui change le monde !

vendredi 13 décembre 2013

Le vendredi c'est filmographie : Elle et Lui



Elle et Lui, An affair to remember, film américain de 1957 avec Gary Grant et Deborah Kerr. Un playboy sur le point de se caser avec une riche héritière rencontre une chanteuse de cabaret - elle aussi sur le point de convoler- lors d'une croisière transatlantique. A la croisée de leurs chemins respectifs, ils se donnent rendez-vous 6 mois plus tard en haut de l'Empire State Building, se laissant le temps de mettre leurs affaires en ordre et de réfléchir à la suite à donner à  leur courte aventure paquebotesque qui a supplantée leurs amours respectifs.
Je ne vous donne pas la suite, mais les dialogues (surtout dans la première moitié) sont savoureux. Des superbes vues de Villefranche sur Mer. Un film sur les choix que nous faisons, les moyens que nous nous donnons et ce que nous faisons des évènements que nous traversons.
Romantique, mélo, guimauve, daté mais délicieux !
A voir à deux, en amoureux...

jeudi 12 décembre 2013

A la demande générale de Bibiche...

Les photos de ce que les petits lutins ont également fabriqué...Suite de la journée couture...Des petits bonheurs pour mes deux dernières qui sont fan fan fan de poupées !

Le couffin (pour la poupée de la Paupiette)

Tuto porte bébé de poupée


Ou la fille qui croyait que son blog était un blog de couture.
Sauf que oui, mais non. Parce qu'en quelque sorte ça fera le bonheur de quelqu'un (ouf, je retombe sur mes pattes...)
En fait, les petits lutins du Père-Noël se sont activés chez moi pour répondre aux souhaits émis consciemment ou non par mes lutins à moi.
Ce qui a donné :
- Une table à langer de poupée (Milou)
- un couffin de poupée (La Paupiette)
- un assortiment de drap de bain et gant de toilette pour la poupée (Milou)

Et enfin...

Un porte-bébé pour la Paupiette

mercredi 11 décembre 2013

Le mercredi c'est bibli : La nuit de Noël

Exemplaire bien abimé...


Aux éditions Usborne.

Un livre rabats, avec plein de petites portes à ouvrir.
Celui que mes enfants ont lu et relu et re-relu. Des illustrations simples, harmonieuses, avec des détails que les enfants aiment, un peu de doré pour la magie de Noël. L'histoire toute simple et magnifique de la nuit de Noël. A partir de 2 ans et jusqu'à 5/6 ans.

mardi 10 décembre 2013

Acte III, scène 21 : Malgré le ciel bleu, il y a grève


Milou, sa mère. Milou a passé la journée avec Môman à cause d'une grève. Elles attendent à la sortie de l'école que le P'tit Prince veuille bien les rejoindre.

- Elle est malade C (C étant sa maîtresse)

lundi 9 décembre 2013

Courses de Noël...



Un jeune couple entra dans le plus beau magasin de la ville. L’homme et la femme regardaient les nombreux jouets colorés, alignés sur les étagères, suspendus au plafond ou présentés en un gai désordre sur les rayonnages. Il y avait des poupées qui pleuraient, d’autres qui riaient. Il y avaient des jouets électriques, des cuisines miniatures où l’on pouvait confectionner des gâteaux ou des pizzas.
Ils n’arrivaient pas à se décider, quand une gracieuse vendeuse s’approcha d’eux.
« Voyez », explique la jeune femme, « nous avons une petite fille, toute jeune encore, mais nous sommes absents toute la journée et souvent le soir. »
« C’est une petite fille qui ne sourit pas beaucoup », ajouta l’homme.
« Nous voudrions quelque chose qui la rende heureuse, reprit la femme, même quand nous ne sommes pas là. Quelque chose qui la rende heureuse aussi quand elle est seule. » « Je regrette », dit la vendeuse avec un gentil sourire, « mais nous ne vendons pas de parents. »


Auteur anonyme

Edit de tard le soir : ce texte est à rapprocher de ceci : Les 7 cadeaux de Noël à faire à ses enfants et sur la réflexion faite que l'on se tord le cerveau à chercher des cadeaux de Noël qui leur plaisent alors que le plus beau cadeau c'est de les aimer et de leur transmettre toutes les valeurs utiles pour leur vie, être des parents suffisamment bons. C'est moins triste comme ça ?

vendredi 6 décembre 2013

Le vendredi c'est filmographie : La vie est belle de Franck Capra



Comme c'est bientôt Noël, j'ouvre une nouvelle rubrique filmographie (d'ailleurs vous pouvez toujours me donner des idées de films à regarder !), des films qui font du bien...
Comme c'est toujours bientôt Noël, j'ai pris l'angle "histoire qui se passe pendant le temps de Noël"
Et pour commencer, voilà La vie est belle de Capra (It's a wonderful life) daté de 1947, j'ai cru comprendre que c'était LE film de Noël chez les américains, l'équivalent du Sissi chez nous. Redif systématique every Christmas.
L'histoire ? Sans tout vous dévoiler, un ange gardien (décidément, c'est ma thématique cette année) qui n'a pas encore gagné ses ailes est envoyé auprès d'un homme alors que celui-ci a décidé de mettre fin à ses jours. Avant cela, l'ange revisite (et nous aussi) les moments clés de la vie de cet homme, son enfance, ses études, la rencontre avec sa femme, son métier et comment il en est arrivé-là (les 2/3 du film) et puis il agit ...
Un film un peu daté certes mais qui fait un bien fou. Un film qui parle de combien sans le savoir nous pouvons faire du bien autour de nous, de tout ce que nous apportons d'unique au monde par notre simple existence.

jeudi 5 décembre 2013

2



2 ans, et tout cela me paraît tellement loin...
2 ans déjà. Mon dernier bébé a deux ans. Encore toute petite mais déjà capable de comprendre des tas de choses. Dix milliards de bêtises à la seconde, re-décoration artistique permanente de mon appart (special thanks aux grands qui laissent systématiquement traîner des feutres), envie de rigoler toute la journée, petite mère chatouille, petite mère papouille, câline à souhait ; tous les week-ends, elle se glisse dans notre lit le matin et se plaque littéralement sur moi pour un câlin géant qui dure 20 bonnes minutes. Si j'étais une pompe à essence d'amour, on entendrait glouglouglou à chaque câlin, on sent que son réservoir se remplit...
Inutile de dire que je craque. Il faut se rendre à l'évidence...
Côté caractère, ce n'est pas la moitié d'une, qu'on se le dise. Pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.
Quand il faut beugler, elle met la gomme !
Elle accueille les bras grands ouverts ses frères et soeurs quand ils rentrent de l'école et commence à bien jouer avec eux (surtout au papa et à la maman). Une coquine aussi qui passe son temps à faire des blagues, à jouer à cache-cache, à chanter  "bateau sur l'eau" en boucle...

Ma petite dernière m'a aujourd'hui fait un beau cadeau. Elle a reçu son cadeau d'anniversaire d'une manière tellement enthousiaste que s'en était très émouvant. Une poupée pour celle qui rêvait devant celles de ses soeurs - chasse gardée-. Elle était tellement heureuse de son cadeau qu'elle en a oublié de manger son gâteau ! La poupée à peine déballée était déjà papouillée, tétine dans la bouche, câlinée par sa nouvelle petite maman. Plaisir d'offrir lit-on souvent. Je crois avoir rarement eu autant de plaisir à offrir un cadeau.

Bon anniversaire ma Paupiette !

Acte I scène 18 : Une petite soupette de rien du tout




L'Albatros, sa mère. c'est l'heure du dîner des enfants. La mère est devant son PC dans sa chambre, elle répond aux commentaires laissés si gentiment sur son blog (Ce n'est pas le moment me direz-vous, et vous aurez raison mais rester plantée dans la cuisine à attendre que ces messieurs-dames veuillent bien avaler leur plat ça la gave tellement...). Une assiette de soupe encore très chaude attend chaque enfant dans la cuisine quand tout à coup, comme un diable sorti de sa boîte, l'Albatros arrive en trombe, un chouille énervée dans l'encadrement de la porte de la chambre de sa mère. (pour les non-initiés, l'Albatros est un poil bizarre, pour ne pas dire plus...)

mercredi 4 décembre 2013

Le mercredi c'est Bibli : J'arrête de râler sur mes enfants (et mon conjoint)

Bon, pour l'Avent, j'ai décidé de faire un gros gros effort : arrêter de râler sur mes enfants. Je ne sais pas si je vais y arriver mais l'essentiel c'est d'essayer non ?

mardi 3 décembre 2013

Ma copine Hildegarde


Hildegard von Bingen - Vision Voice - Hana... par Bodhisattva1956

De ma copine Hidegarde, je garde une maxime, dont je me sers tout les jours...

"De la modération en toute chose".

Cette petite phrase reste tout le temps dans ma tête et m'épargne régulièrement bien des tracas...

Les trucs qui ne coûtent rien et qui font du bien

Sur une idée laaaargement copiée chez celle qui se demande toujours si c'est une bonne idée, je vous propose de lister ces petits riens qui ne coutent rien et qui font du bien, des petits rituels qui n'appartiennent qu'à votre famille, ceux que vos enfants raconteront à leurs propres enfants. Et comme nous sommes au mois de décembre, nous allons tenter de sélectionner tout ces petits rituels du moment. (Pour ceux qui préfèrent la belle saison, repassez dans quelques mois).

Chez moi, ça donne plutôt ça...

1. Se lover dans une couverture, bien au chaud, pour regarder un bon film tous ensemble quand il fait froid dehors
2. Préparer des goûters à plusieurs mains au lieu de sortir dehors
3. Déguster le bon goûter préparé à plusieurs mains avec une tasse de thé
4. Jouer à des jeux de société en écoutant de la musique
5. Dessiner sur la table de l'entrée en attendant que le repas soit prêt
6. Sortir un santon différent chaque soir de l'Avent et être à chaque fois émerveillé
7. Faire une longue promenade dans le froid et rentrer boire un bon chocolat chaud à la maison
8. Faire un dîner-ciné sur la table basse du salon, devant un film sur lequel tout le monde est tombé d'accord, avec la Paupiette c'est encore plus drôle...
9. Quelques jours avant Noël, décorer le sapin...
10. Manger des crottes de nez séchées

Et vous....?

dimanche 1 décembre 2013

En Avent


Chez nous, la crèche est en cours de réalisation (fabrication de maisonnettes en pâte à modeler durcissante) pour compléter ce que nous avions déjà fabriqué les années passées. Une couronne d'accueil est sur notre porte - la même que l'année dernière- et une couronne de l'Avent sertie de ses 4 bougies vient de prendre place sur notre table.(récup de rubans, tissus du stock et pomme de pins d'il y a 3 ou 4 ans maintenant...). La première bougie est allumée (j'ai opté pour des grandes, j'en ai assez des grosses bougies qui se fondent dessus et se répandent partout ensuite...).

vendredi 29 novembre 2013

Des effets collatéraux du mercredi...

Tout faire ensemble, tout le temps ? 

...Et de ses activités.

Chaque année, fin septembre/début octobre, les activités de chacun des enfants s'articulent, le taxi-pied-trottinette de la mère reprend du service. Chaque année, cette articulation, quoique prévue sur le papier, recèle des petits imprévus. Bons ou mauvais, regardons de plus près...

Madame la Fée



Trouvé sur FB

jeudi 28 novembre 2013

Des avantages de prendre le thé avec une autre blogueuse...

Cette semaine, Bibiche nous a conviée, La Paupiette et moi-même, à venir prendre le thé chez elle.
Ce qui nous a permis de :
- Prendre le train
- Errer dans les rues de la ville de Bibiche dans laquelle j'avais de nombreux souvenirs...
- Visiter le Monop de sa ville dont elle avait vanté les mérites petit-cointesques dans un commentaire récemment
- Etre en sécurité, Bibiche habite au dessus du commissariat, on ne sait jamais...
- Monter des escaliers pour raffermir nos fessiers
-Mettre un visage derrière le doux pseudo de Bibiche
- Découvrir l'univers de Bibiche en vrai, même si les photos de son blog donnent bien l'esprit de l'ensemble
- Rencontrer la dernière création de Bibiche, une petite demoiselle à croquer qui a dormi tranquillement pendant que sa mère et moi devisions.
-Prendre un thé ! (nous étions venues pour ça et il était très bon !)
- Nourrir La Paupiette qui s'est enfilée un paquet de madeleine à elle toute seule...Madeleines ouvertes maison par Bibiche elle-même.
- Nourrir le canapé de Bibiche (très confortable ce canapé) avec les madeleines
- Nourrir la table basse avec de la bouillie de madeleine
- Nourrir le plancher de Bibiche avec les miettes de madeleine
- Faire connaissance avec l'aspirateur manuel de Bibiche (redoutablement efficace, je vous le recommande!)
- Papoter avec Bibiche comme si on se connaissait depuis longtemps (nous avons commencé à bloguer presque en même temps, elle un tout petit peu avant moi, mais depuis le début  nous correspondons régulièrement. )
- Passer un délicieux moment avec elle. Espérer qu'on recommencera une autre fois!

Merci Bibiche ! A charge de revanche et avec grand plaisir !

Pas de photos cette fois, nous tenons à notre anonymat !

mercredi 27 novembre 2013

Où je me décide à vendre mes vêtements de bébé...

Deux articles en une seule journée, et celui-ci c'est pour vous présenter le

(on clique sur le mot si on veut y aller)

Mes enfants grandissent, même la dernière à laquelle j'ai défendu de le faire pour cause de "maman qui veut garder son petit bébé mignon". Je n'ai absolument pas la place de garder tous leurs vêtements. J'en ai donné beaucoup, j'ai des prêts en cours mais j'ai aussi de belles pièces qu'ils n'ont quasiment pas mises (la faute à la saison, au mauvais timing de bébé, à l'oubli au fond d'un placard...). Le principe est simple. Je vous présente le vêtement (vous pouvez me demander d'autres photos si besoin), le prix est fixé hors frais de port mais j'envoie en "lettre simple" ce qui donne un coût assez bas que je vous préciserai si vous êtes intéressés.
N'hésitez pas à en parler à vos ami(e)s. Pour l'instant je n'ai mis que quelques vêtements, mais je compte bien en rajouter dès que j'aurai un peu plus de temps.

Bonnes emplettes...

Le mercredi c'est bibli : Les langages d'amour de l'enfant


Un classique bien pratique quand je sens que ça coince avec un enfant. Il permet d'ajuster notre manière de faire comprendre notre amour à la manière qu'on nos enfants de le recevoir. Vaste programme. Evidemment ça marche aussi pour les adultes ;-)
Ce livre nous aide vraiment à chercher ce à quoi ils sont les plus réceptifs : les paroles valorisantes, les cadeaux, les services rendus, les moments de qualité, le toucher physique. De quoi nous aider à ne pas dépenser inutilement notre énergie dans une commmunication inefficace.
Bref, un classique, ultra connu et on comprend pourquoi.
Si notre amour inconditionnel de nos enfants peut être reçu comme tel, alors c'est tout bénef pour la vie de famille. Un livre à pratiquer en point de départ et en petits rappels régulier.


A noter aussi ces petites phrases que j'essaie de garder dans un coin de ma tête :

"Quelques vérités importantes à propos de vos enfants :
1.Ce sont des enfants
2. Ils ont tendance à agir comme des enfants
3. Le comportement enfantin est souvent déplaisant
4. Si je m'acquitte bien de mon rôle de parent, et si j'aime mes enfants malgré leur comportement typique de leur âge, ils acquerront de la maturité et abandonneront leurs travers enfantin
5. Si je les aime uniquement quand cela me convient et si je ne leur fait ressentir mon amour qu'à ces moments-là, ils ne se sentiront pas aimé de façon authentique. Leur image d'eux-même en souffrira, ils manqueront d'assurance et ne se serons pas encouragés à exercer une maîtrise d'eux-mêmes et à se conduire de façon plus mature. Ainsi , leur développement et leur comportement sont autant mon affaire que la leur
6.[...]Souvenons-nous que ce sont encore des mineurs et non des adultes matures ; attendons-nous à ce qu'ils fassent parfois de faux pas. Ayons de la patience avec eux tandis qu'ils apprennent à grandir.

mardi 26 novembre 2013

Actes II et III, scène 2 : L'était une petite poule rousse



Milou et le P'tit Prince. Ils sont seuls dans leur chambre dans l'attente du câlin de leur père. Milou qui a retrouvé un nounours -boîte à musique, ne se lasse pas d'écouter les comptines trafiquées susurrées par l'ourson qu'elle reprend de sa plus belle voix éraillée.

lundi 25 novembre 2013

jeudi 21 novembre 2013

Pumpkin Pie



Puisque Marick trouve que je vous fais trop réflechir ces derniers temps, petit intermède culinaire avec une recette de saison. Comme je suis incapable de suivre une recette correctement, je vais vous donner la recette et entre parenthèses et en bleu ce que j'en ai fait finalement...

mercredi 20 novembre 2013

Le mercredi c'est bibli : Et Nietzsche a pleuré


A Venise, une belle jeune femme impétueuse ordonne au Dr Breuer de rencontrer Friedrich Nietzsche.
Pour l'instant, le philiosophe est inconnu du grand public et est en proie à de graves crises d'angoisses. Un philosophe désespéré.
Le Dr Breuer, l'un des fondateurs de la psychanalyse, doit amener le philosophe à se faire soigner alors même qu'il est censé ne pas être au courant de son profond malaise. Tout cela sous le regard du jeune Sigmund Freud.
Même la Paupiette a apprécié ce livre, c'est dire !
(comment ça, il est à l'envers? Ah bon...)
Une magistrale partie d'échec entre un patient peu ordinaire et un talentueux médecin. Qui est le maître ? Qui est l'élève ? Qui soigne qui ?
Avec ce livre on assiste aux balbutiements de la thérapie par la parole qu'est la psychanalyse. C'est une  fiction basée sur quelques faits réels et le contexte des avancées médicales de l'époque est respecté. Les échanges entre les deux hommes sont brillantissimes, chacun étant une belle pointure dans son  domaine. Enfin, la relation entre les deux hommes, la confrontation de deux systèmes de pensées est absolument passionnante ! Une lecture intense, drôle et machiavélique...Pour ceux qui aiment les joutes verbales, la philosophie et la psychanalyse !

lundi 18 novembre 2013

Mystérieuse rencontre


« Dans la vie, il arrive toujours une rencontre mystérieuse
où quelqu’un nous reconnaît pour ce que nous sommes et pouvons devenir,
catalysant ainsi les circuits de notre plein potentiel. »
Rusty Berkus

vendredi 15 novembre 2013

Leçon de cuisine


Souvent, le week-end, le petit garçon s’asseyait à côté de sa grand-mère pendant qu’elle préparait un gâteau dans la cuisine.
Alors qu’elle pétrissait la pâte, il en profitait pour lui décrire sa semaine et lui raconter tous ses petits malheurs d’enfant.

jeudi 14 novembre 2013

Activité- goûter facile : petits croissants au Nute**a

Pour occuper 5 minutes d'une fin de sieste ou tout simplement passer 5 minutes de qualité avec son enfant et déguster ensuite un bon goûter.

mercredi 13 novembre 2013

Le mercredi c'est bibli : Reflets dans un regard d'homme


Comment vous décrire ce livre...Vaste programme !
Un mélange d'autobiographie, de recherche historique, sociologique, de thèse pour parler des femmes et du regard des hommes sur elles. Un regard particulier qui existe depuis la nuit des temps. Un regard que nulle loi, nul décret, nulle évolution de civilisation n'arrive à faire bouger d'un iota.

mardi 12 novembre 2013

Faire son ménage avec un enfant de deux ans : le minute par minute


8h45 : Tu commences par suivre La Paupiette comme le petit Poucet, mais un petit Poucet qui ressemblerait bigrement à Attila C'est simple, partout où elle passe, tout trépasse. Feu le bibelot de tante Berthe, adieu chaise renversée, au Scotch la boîte de jeux piétinée, à l'éponge le mur à la tapisserie artistiquement revisitée, à la serpillière le verre d'eau renversée (encore heureux que je ne donne que de l'eau...) etc....

lundi 11 novembre 2013

A quelque chose malheur est bon



Parce que très récemment j'ai appris deux tristes nouvelles. bien proches de nous.
Se sentir un tout petit point dans la marée de l'humanité, une belle leçon d'humilité
Se dire qu'on y peut rien mais obliger sa porte, son coeur à s'ouvrir pour accueillir toute cette tristesse
Se dire que l'on espère très très fort que Lui les tient dans la paume de Ses mains
Se concentrer sur les siens, qui sont là, en bonne santé, pleins de vie
Arrêter de râler, profiter du jour présent et de tout l'amour que l'on peut se donner
Car tout peut s'arrêter si vite
Le remercier pour tout ce qu'Il nous a déjà donné et se promettre d'en faire meilleur usage à l'avenir




vendredi 8 novembre 2013

Quelques précisions à pas de fourmi


Pour commencer, je vais remercier Galéa, Le Bonheur du Jour, Bibiche et Marick  pour leurs remarques tout à fait intéressantes sur ce billet.  Je pense que certains sous-marins se sont faits le même genre de réflexion (vous pouvez vous exprimer dans les commentaires, c'est fait pour ça !).  Ce billet est totalement inspiré par leurs réflexions :
"oserai-je dire que je ne lis jamais ce type de livres parce que je n'arrive pas à appliquer les recettes qui sont mises dedans?"
"C'est l'éducation parfaite, ça : fermeté et bienveillance. Mais a-t-on le courage d'être toujours ferme ? Le soir, en hiver, quand il pleut, que le dîner n'est pas prêt.... J'admire les gens qui écrivent ce genre de livres. Je voudrais vivre dans leur monde."
"je rejoins aussi Bonheur du jour... il faut parfois du courage et l'envie. Mais comme je crois que toute piste est bonne à prendre et qu'il n'y a pas de recette miracle (mais chacun sa tambouille maison), je crois que je vais le lire aussi !"
"J'étais à deux doigts d'acheter dans la même veine "apprendre autrement avec la pédagogie positive" et "100 façons de se faire obéir" et puis franchement j'ai renoncé, j'en ai déjà un paquet à finir, tous pleins de bons conseils que dans les moments les plus chauds je ne suis pas ... Du coup, j'essaie de faire preuve de bon sens et d'être en accord avec mes propres principes et j'achète des livres qui me portent ailleurs, ça fait beaucoup de bien aussi ;-)"

jeudi 7 novembre 2013

Acte I, scène 17 : C'est clair pour tout le monde ?


Notez ce doux mélange d'un discours limpide avec résumé final pour ceux qui n'auraient pas compris (leur chambre est juste en face) et la petite frise de nounours tout autour...L'anté-pré-ado est de sortie...

mercredi 6 novembre 2013

Le mercredi c'est bibli : La discipline positive


J'ai profité de ces vacances de la Toussaint pour terminer cet ouvrage qui va rester bien au chaud dans ma bibliothèque.

mardi 5 novembre 2013

acte II scène 24 : Changement de caisse


Le P'tit Prince, sa mère. Donnant suite à l'imagination débordante de son père, il est persuadé qu'ils vont changer de voiture.

- Dis Maman, c'est vrai qu'on va acheter une nouvelle voiture ?
- Euh non...Celle qu'on a n'est pas usée.
- Ouais, on a même pas utilisé la roue de secours !

lundi 4 novembre 2013

Lumières d'automne

Je crois bien que l'automne est ma saison préférée. Ses lumières chaleureuses me réjouissent chaque année un peu plus. Je vous livre ce qui ravit mon oeil en ce moment...

samedi 2 novembre 2013

Et après ?


Bébé 1 : Et toi, tu crois qu’il y a une vie après l’accouchement ?

Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Pour le moment, nous vivons ici dans l’utérus pour prendre des forces et nous préparer à ce qui nous attend dans l’autre monde, après l’accouchement.

Bébé 1 : Tout ça, c’est insensé. Selon moi, il n’y a rien après l’accouchement ! D’ailleurs, à quoi ressemblerait une vie hors de l’utérus ???

Bébé 2 : Eh bien, il se dit beaucoup de choses à propos de « l'autre côté »... On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d'émotions, des milliers de choses à faire, d’expériences à vivre... Par exemple, il paraît que là-bas, on va manger avec notre bouche.

Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons un cordon ombilical et c’est par là qu’on se nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et bien sûr, personne n’est jamais revenu dans l’utérus pour témoigner de ce qui se passe après l’accouchement donc, tout ce qu’on raconte, ce sont des balivernes. La vie se termine tout simplement à l’accouchement. C'est comme ça, il faut l'accepter.

Bébé 2 : Eh bien, permets-moi de penser autrement. C'est sûr, je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler, et je ne peux rien te prouver. Mais j'aime croire que, dans la vie qui vient, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.

Bébé 1 : « Maman » ? Tu veux dire que, sans l’avoir vue, tu crois en « maman » ? Ah ! Et dis-moi, si elle existe, où se trouve-t-elle en ce moment ?

Bébé 2 : Mais elle est partout, autour de nous ! Nous vivons en elle, nous sommes faits d'elle et c'est grâce à elle que nous vivons. Sans elle, nous ne serions pas là.

Bébé 1 : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman et donc pour moi, c’est évident, elle n’existe pas !

Bébé 2 : Je ne suis pas d’accord avec ton point de vue car parfois, lorsque tout devient calme, on peut l’entendre parler ou chanter. Et, sans la voir, on peut sentir sa présence quand elle caresse notre monde. Je suis bien ici mais je suis certain que notre Vraie vie va commencer après l’accouchement, dans l’autre monde qui nous attend...


Source : Dr Jean-Jacques Charbonier, Les 7 bonnes raisons de croire à l'au-delà
  Ce que la chenille appelle la fin du monde,
le Maître l'appelle un papillon.

jeudi 31 octobre 2013

Goûte-moi ça


L'Albatros a les 5 sens bien aiguisés. Elle ne perd pas une occasion de s'en servir en :
- laissant traîner ses oreilles qu'elle a fort grandes
- humant toute substance olfactive dans l'air, sur les objets et sur les gens
- regardant tout ce qui se passe autour d'elle, on ne sait jamais, elle pourrait perdre une miette du spectacle (cela nous a valu de belles crises de nerfs en voiture quand elle était bébé. Plutôt crever que dormir)
- touchant tout ce qui est à sa portée  : purée, ketchup, sauce, peau, textures diverses
- Et enfin, en goûtant ce qu'elle a préalablement touché (je vous laisse imaginer l'état des mains après une journée d'exploration intense).

Elle se sert de tout ses sens à bon escient. Ou pas .

Aussi, cet été, a-t'elle pu déguster une fiente de mouette tombée sur la table (mais Maman,euh, je croyais que c'était du chocolat) et une mouche qui avait élu domicile dans son bol de lait.
Cela n'arrive qu'à elle...

mardi 29 octobre 2013

Il vend du rêve


Le Grand Blond a de l'imagination. Beaucoup. Il est capable d'emmener ses enfants à "Deauville" en voiture de luxe rien qu'en les asseyant devant une fenêtre ouverte de notre appartement en faisant le bruit du moteur.
Ce n'est pas le seul de ses faits d'armes imaginaires.

jeudi 24 octobre 2013

On fait la ronde ?


Oui, mais la ronde des compliments.

Au cours du repas familial, pourquoi pas au début, ou bien au petit déjeuner pour bien commencer la journée. Prendre le temps de dire ce que l'on aime chez les uns et les autres. Une petite gymnastique du coeur qui change tout !
A chaque famille ses règles : on commence par le voisin de droite, ou bien du plus petit au plus grand ou encore l'inverse et chacun dit un compliment à la personne suivante. Tout le monde le fait, bonne humeur garantie.

On peut aussi le faire avec "une chose que j'ai aimée aujourd'hui"...Douceur de vivre garantie !

mercredi 23 octobre 2013

Acte I, scène 16 : Cheeese !


L'Albatros, sa mère, les autres autour. Ils sont à table. Le P'tit Prince  vient de perdre une dent. C'est l'évènement du jour. L'Albatros prend la parole devant tous :

- Maman, passe encore que tu veuilles me faire croire à la petite souris, mais est-ce que tu pourrais me donner des petits cadeaux au lieu de l'argent ?


mardi 22 octobre 2013

Une étrange sensation


Il est des livres comme des rencontres entre les personnes. Un jour, sans savoir pourquoi, sans crier gare, sans faire exprès, par le plus heureux des hasards, un livre arrive entre vos mains.

lundi 21 octobre 2013

Fratrie...


Les vacances, enfin. Voir ses enfants rapporter leurs cahiers d'école dans des sacs aussi gros qu'eux.
Préparer le repas. Entendre en fond sonore la petite bande chanter ensemble, sans se disputer, les comptines du cahier de Milou. Pur moment de bonheur maternel.

vendredi 18 octobre 2013

Acte II, scène 23 : Tout augmente


Le P'tit Prince, son père. C'est l'heure du coucher. Le P'tit Prince vient de perdre une dent. D'ordinaire, la mère, en bonne souris qui se respecte, glisse sous l'oreiller une petite pièce ou un petit cadeau symbolique.

- Papa ?
- Oui
- Je sais ce que la petite souris va déposer sous l'oreiller...
-Ah bon ?
- Bah oui, la pièce, je l'ai déjà eue, le petit cadeau, je l'ai déjà eu. Je vais donc avoir un billet !

jeudi 17 octobre 2013

Où, après avoir parlé nageoires, l'on parle cobaye

Cette année, et pour la première fois depuis biiiiiiieeeen longtemps, nous regardons la télévision (que nous avions depuis longtemps mais sans la regarder). Enfin, plutôt ils regardent la télévision et ça nous change la vie.
Qui ils ?
Nos enfants.
Devant la télévision ?
Bah....C'est pô bien, j'espère au moins que c'est pour regarder un DVD dûment choisi par leurs parents...
Bah non, non plus.

Pour la première fois, nous réalisons un beau planté de lardons devant une émission. Et nous rendons grâce à sainte télévision de nous en avoir envoyé une belle, une qui les captive, une qu'on entendrait une mouche voler tellement ils sont scotchés, une qui nous permet de dîner tranquillement en amoureux le dimanche soir, une qui les motive tellement que les chambres sont rangées parfaitement en 10 minutes, une qui les fait dîner à l'heure des maisons de retraite sans que personne ne bronche, une qui les fait ranger leurs assiettes en 30 secondes top chrono, une qu'ils ne voudraient manquer pour rien au monde...

La Mary-Poppins des émissions de télévision :


On n'est pas que des cobayes
le dimanche soir sur France 5 à 19h
(elle est diffusée aussi le vendredi soir, mais à 20h45, beaucoup moins intéressant pour les avantages collatéraux...)
Des expériences sérieuses, des expériences drôlissimes avec une équipe de choc ! 
De quoi titiller le petit scientifique qui sommeille en chacun de nous...



AGATHE ET SA BANDE