samedi 29 septembre 2012

Acte II, scène 1 : A bicyclette



.
Acte II, scène 1 , La mère, le p'tit Prince.
La scène se passe pendant une conduite à l'école. Le père refuse depuis 10 ans d'offrir un vélo à la mère trouvant ça trop dangereux, ce qui désole ses enfants qui aimeraient tant faire des balades à vélos avec leur mère (qui ne dirait pas non non plus, vu qu'elle se tape toutes les conduites à pied)
- Maman ?
- Oui ?
-Tu sais ce que je vais demander à Noël ?
- Non
- Je vais demander à Papa un vélo pour quand je serai grand, il va dire " oui, c'est une bonne idée",  il va me le donner et comme ça je te l'offrirai ensuite et t'auras ton vélo !

jeudi 27 septembre 2012

Les conseils de la dame



Photo : Qui n'a jamais rêvé de çà ?Qui n'as pas eu un jour les fameux "conseils de la dame" ? Vous savez, celle qui est devant vous au supermarché-poste-mairie-banque...
"j'serai vous, je le mettrai bien droit dans sa poussette, c'est sûr, il est pas bien là"
"Elle pleure parce qu'elle a faim" (et oui, au bout de 30 secondes, la dame connait mieux votre fille que vous)
"Les enfants, faut pas les laisser pleurer"
"les enfants, faut les laisser pleurer" . La dame change souvent d'avis suivant ce qui l'arrange.
"J'peux lui donner une chouquette ?" ben oui, il est 11h30, comme ça j'peux me brosser pour le déjeuner.
"les enfants de nos jours, c'est plus ce que c'était, faut leur donner des règles madame", c'est vrai que là, ça déconnait à pleins tubes, ils tenaient tous la poussette en me racontant leur vie, la grosse déconn' vraiment.
Peux-tu dire bonjour, s'il te plait ? "mais, non, c'est pas la peine, il est petit !"  La dame elle trouve qu'ils sont mal élevés, mais quand t'essaies d'inculquer deux trois principes, bonjour le soutien !
"Il faut lui mettre un chapeau, lui donner à manger, lui changer sa couche, la coucher dans son lit, le bercer, attendre trois heures pour lui donner le sein (!!!!????), ne pas attendre 3 heures, ne pas le promener trop dans sa poussette ou au contraire le sortir trois fois par jour parce que c'est bon pour l'immunité, d'ailleurs c'est ce que j'ai toujours fait avec mes enfants et ils sont beaux, grands et ont de belles situations, c'est dingue ce que font les mamans d' nos jours, d'mon temps on f'sait pas comme ça" Elle a un avis sur tout la dame.
Mais elle m'a choisie la dame, à chaque fois que je sors, je la rencontre. J'en ai marre de la dame.
J'suis la seule ?

mercredi 26 septembre 2012

Pas cochon

Chez nous, il y a une recette qui dépote.


C'est celle du petit cochon en pâte d'amande.
Hyper fastoche
Les enfants adorent
Une réminiscence enfantine.
On a cherché, cherché et on a trouvé "La" recette de nos souvenirs.







Pour faire 8 petits cochons mignons ou un gros cochon

Il vous faut : 
1/2 tablette de pralinoise
2 bouchons de kirsch ou de rhum (petite préférence pour le kirsch)(l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération...)
2 cuillères à soupe de cacao
8 biscuits à la cuillère
200g de pâte d'amande (rose, c'est mieux)

1. Faire fondre (1mn) au micro-onde la pralinoise avec 1 cuillère d'eau
2. Emietter les biscuits
3. Mélanger pralinoise et biscuits émiettés et le cacao, puis repasser 2mn au micro-onde. (A cette étape-là, on peut, si on le veut, rajouter le kirsch ou le rhum pour que ce soit vraiment miam, miam)
4. Etaler de petites boules (si on fait 8 petits cochons) ou une seule grosse boule (un seul cochon) de pâte d'amande entre 2 feuilles de papier sulfurisé
5.Déposer des petits boudins (ou un seul gros boudin) de farce sur les rectangles de pâte d'amande et replier les bords
Ajouter nez, oeils, oreilles et queue. C'est terminé !

Miam, miam....

lundi 24 septembre 2012

Les p'tites phrases toutes faites

Photo : Elle m'a appris plein de choses formidables, mais ce sont ces petites phrases qui me font sourire aujourd'hui, surtout quand je me surprends à les dire à mes enfants ;-) Et vous, que vous disait votre mère ?


Ces petites phrases que l'on a tous entendues, qu'on s'était jurés de ne pas répéter tellement ça nous paraissait bête et plouf, plouf, plouf...Il suffit d'un enfant et c'est reparti !
Allez, j'vous donne une combine pour s'en sortir quand même, suivez les pépites de "deux heures pour" et à pas de fourmi, on progresse (j'ai bien dit à pas de fourmi, ne vous attendez pas à une révolution quand même). J'ai une marge de progression immense, ça tombe bien !

vendredi 21 septembre 2012

Acte III, scène 5 : Ses trois couleurs préférées

Acte III, scène 5, Milou, sa mère. La scène se passe à la maison.


- Maman ?
- oui !
- Maman ?
- Oui....
- Tu sais quelles sont mes trois couleurs préférées ?
- Non...
- le rose
- Ah oui...
- les coeurs
- hum, hum...
- et Hello Kitty...

On est mal barrés.

Acte III, scène 4 : Oedipe, file dans ta chambre !

Acte III, scène 4, Milou, son père. La scène se passe dans sa chambre pendant la lecture du soir.

- Papa, tu me lis Cendrillon ?
-Il était une fois une petite fille qui s'appelait Cendrillon...
-Non ! Remplace par Milou (son prénom)
- Il était une fois une petite fille qui s'appelait Milou.
Depuis la mort de son père...
- Mais il n'est pas mort son père ! (elle feuillette le livre jusqu'à la fin...)
Il est là ! 


mercredi 19 septembre 2012

Les hommes non plus ne peuvent pas tout avoir !


Lu un article du magazine Elle de cette semaine sur la conciliation travail/enfant pour les femmes parti de cela:   "Too much is too much, les superwomen seraient-elles fatiguées ? Cet éloge du retour à la maison de certaines femmes diplômées, pourtant bien insérées dans leur carrière, est le rebond inattendu du débat relancé outre-atlantique après la publication de l’article provocateur de Anne-Marie Slaughter, conseillère de Hillary Clinton, qui après sa tentative de concilier vie de famille et une vie professionnelle de haute volée a démissionné pour s’occuper de ses ados. Apparemment, Anne-Marie Slaughter a brisé un tabou et libéré la parole de certaines femmes sous pression.
Si je trouve que la première partie de l'article est une vaste blague avec des exemples de super papas ravis de récupérer les enfants tout seuls pendant un mois pour que maman puisse avoir son nouveau job (laissez-moi rire !), des mères qui se sont arrêtées un an et qui ont repris et "c'est tellement chouette d'avoir un boulot intéressant et épanouissant" (comme chacun sait, au bout d'un an, les enfants sont élevés, majeurs et vaccinés, le boulot de parent est terminé), je me suis arrêtée sur ce papa dont la réflexion me semble, pour une fois plus intéressante que celle des femmes. "Les hommes non plus ne peuvent pas tout avoir" et il pose le problème autrement : 


" Nous lançons un programme, en octobre, baptisé “Engage Men”, qui incitera chaque homme à s’engager sur des principes tout simples – “Je n’organise pas de réunion après 18 heures”, “je prends en totalité mon congé paternité”. J’en suis persuadé : l’égalité des femmes, c’est la liberté des hommes. »"

Aux hommes de prendre leurs responsabilités, de faire aussi des choix pour leur vie de famille. De mon point de vue, les femmes concilient comme elles peuvent vie de famille/vie au boulot faute de voir cette conciliation faite par les hommes aussi. Mais, si on se souvient bien, nous étions deux au départ du projet familial. Pourquoi l'homme se désolidarise-t'il ensuite des conséquences de ses choix ? Et peu importe d'ailleurs que le boulot soit à responsabilités ou non. La vie familiale se fait à deux, si les deux travaillent, les deux doivent être également moteurs dans cette conciliation. Il me semble que faire le choix de fonder une famille nécessite de s'organiser ensuite pour que la vie familiale soit possible. Ne serait-ce pas immature de vouloir tout sans rien sacrifier. Etre adulte, c'est savoir faire des choix et en assumer les conséquences quelles qu'elles soient. Pour la femme, comme pour l'homme.

Autrement dit par un des commentaires de l'article "Elle, il faut évoluer!"

Oui, le féminisme a un train de retard, à force de lutter pour des combat d'arrière-garde (entendue hier, une voix de FEMEN qui disait lutter contre trois choses dont la religion????), Le magazine "Elle" se laisse depuis longtemps prendre par ce féminisme qui n'a rien compris. Et en parlant de cette manière des wonderwomen, le magazine ne fait qu'entrenir le mythe de leur existence et augmenter la pression...Et pendant ce temps, tous les hommes y croient (et toutes les mères culpabilisent).

C'était la minute féministe du p'tit bonheur.

dimanche 16 septembre 2012

4


4 ans aujourd'hui, 
Ma petite troisième, 
haute comme 4 pommes,
 mi-ange, mi-démon, 
4 ans de facéties, 
4 ans de doigts de pieds en éventail (elle est très très forte pour ça), 
4 ans de "zenitude", on sent bien que les deux premiers ont déjà tracé la route, elle ne se pose aucune question et fonce, 
4 ans à savoir ce qu'elle veut exactement, 
4 ans de malice, 
4 ans de vivacité
4 ans de sourires à fossettes, 
4 ans que tu es arrivée, 
petite tête d'ange, 
têtue comme une mule, 
4 ans de réflexions rigolotes et de câlins comme un p'tit chat, 
4 ans à essayer d'élever ce bulldozer riquiqui, mais bulldozer quand même. 
4 ans de charme car elle sait très bien s'y prendre.
4 ans d'amour, 

Happy 4, Milou !

samedi 15 septembre 2012

Je ne résiste pas...


Les 10 expressions utilisées par les femmes

BIEN: le mot utilisé par les femmes pour clore une discussion quand elles ont raison et que tu dois te taire.

5 MINUTES: si elle est en train de s'habiller, signifie une demi-heure. 5 minutes, et seulement 5 si elle t'a donné 5 minutes pour regarder le match ou jouer à la Playstation avant de sortir ou de faire n'importe quoi d'autre ensemble.


RIEN: le calme avant la tempête. Ça veut dire quelque chose...et tu devrais rester attentif. Les discussions qui commencent par rien finissent normalement par BIEN (voir le point 1).

 
VAS-Y FAIS-LE: c'est un défi, pas une permission. Ne pas le faire.

SOUPIR
c'est comme un mot, une affirmation non verbale souvent mal interprétée par les hommes. Un grand soupir signifie qu'elle pense que tu es un idiot et se demande pourquoi elle perd son temps avec toi à discuter de RIEN (cf retour au point 3).

OK: un des plus dangereux mot qu'une femme puisse dire à un homme. Ça veut dire qu'elle a besoin d'y réfléchir avant de décider quand et comment te le faire payer.

 MERCI: 
une femme te remercie; ne pas poser de questions ou ne pas s'évanouir; elle veut seulement te remercier (à moins qu'elle ne dise "merci beaucoup" qui la plupart du temps peut être du sarcasme pur)

 COMME TU VEUX :
la manière pour une femme de dire "vas te faire voir" !

NE T'OCCUPE PAS, JE LE FAIS: 
une autre affirmation dangereuse; ça signifie qu'une femme a demandé à un homme de faire quelque chose plusieurs fois mais maintenant elle est en train de la faire. Ça amènera l'homme à demander « qu'est-ce qui ne va pas ? »
Pour la réponse de la femme, voir le point 3.

C'EST QUI?: 


ce n'est qu'une simple demande...souviens-toi quand même que chaque fois qu'une femme te demande "qui c'est", en réalité elle voudrait te demander: "c'est qui cette pétasse, et comment tu la connais?????"


Je trouve ça assez bien vu (à part la dernière, c'est quoi cette idée que nous sommes jalouses ?)

vendredi 14 septembre 2012

Le noeud pap'

D'aucun pensent qu'ils ont "râté" leur vie d'adulte car, non, ils ne sont pas archéologues/juge des enfants/infirmière/enseignant/potier/conservateur de musée comme ils le pensaient petits. Et ils se lamentent devant ces rêves d'enfants qui semblent n'avoir jamais trouvé de sortie. Mais ont-ils pensé au noeud papillon ?
Prenez un noeud papillon. Le premier éventail, c'est le champ des possibles, tout ce que vous avez développé sans le savoir enfant et adolescent au fil des circonstances, des rencontres mais aussi tous vos rêves d'enfant. Puis vient le noeud. Moment où tout se cristallise, se transforme sans qu'on en ai vraiment conscience. Et enfin, voici l'autre éventail, celui de notre réalisation. Qui semble n'être pas forcément celle prévue, qui est exponentielle et qui elle aussi est façonnée par les rencontres et les circonstances.
N'avez-vous jamais eu cette sensation en regardant en arrière, que tout à fait que vous arriviez-là et que donc, contrairement aux apparences, vous avez, toujours un peu, réalisé vos rêves d'enfants ?
Chez moi c'est flagrant, même si sur le moment j'avais plutôt le sentiment d'y aller au p'tit bonheur la chance au moment du" noeud". Retournez-vous pour regarder, vous verrez ! Alors ?

jeudi 13 septembre 2012

L'énigme

Un reportage très émouvant sur les premiers instants de ces nouveaux papas. La naissance vu du continent "papa". Sont-y pas mignons ?
Teaser de "L'Enigme" un documentaire de Raphael... par ownerz


mercredi 12 septembre 2012

Récompensé

Dans notre société, les bons comportements sont rarement récompensés, et c'est surtout la logique du "trop bon trop con "qui prévaut. Comment apprendre à respecter l'autre dans ce cas ? Comment faire comprendre à nos enfants que "la politesse ouvre les portes du coeur" ?
Alors bravo à ce restaurateur de Marciac ! On en redemande ! 

lundi 10 septembre 2012

Collection

"Je ne veux désormais collectionner que les moments de bonheur" disait Stendhal. A la suite de "2 heures pour", je vous propose un peu de gymnastique pour assouplir un peu ce cerveau beaucoup plus prompt à engranger les mauvais souvenirs que les bons. Collectionnons les moments heureux de notre existence.

Allez, je me lance... petit échantillon de ma collection :
Je suis heureuse quand mes enfants montent sur mes genoux pour faire un câlin spontané
Je suis heureuse quand je vois les montagnes depuis notre maison familiale de vacances
Je suis heureuse quand je vois mon mari heureux
Je suis heureuse quand je vais me promener
Je suis heureuse quand je reçois des amis
Je suis heureuse quand on me pose mon tout petit dans les bras après la naissance
Je suis heureuse quand ma toute petite, après avoir bu, se blottit contre moi, dans le creux de mon cou
Je suis heureuse quand mes enfants deviennent autonomes et prennent des initiatives heureuses
Je suis heureuse quand je bosse sur un projet professionnel et qu'il faut travailler en équipe
Je suis heureuse quand il faut monter un nouveau projet (c'est même le pied intégral !)
Je suis heureuse quand tout le monde est heureux autour de moi
Je suis heureuse quand je vois mes parents prendre plaisir à discuter avec leurs petits enfants, leur montrer monts et merveilles, leur transmettre leur expérience
Je suis heureuse quand je peux rendre grâce
Je suis heureuse de faire plaisir quand je peux
Je suis heureuse quand je découvre de nouveaux horizons
Je suis heureuse de rentrer chez moi aussi après avoir voyagé
Je suis heureuse d'être entourée d'amis fidèles et d'une famille unie

...Toutou youtou, à vous de jouer ! On s'entraîne, c'est quand même pas si difficile !


Depuis le temps qu'on le cherchait !


vendredi 7 septembre 2012

Cher Prof,

Trouvé sur le site "Moi super maman"
Tout un programme !

Je crois que je vais faire une thématique rentrée, si ça continue !

jeudi 6 septembre 2012

Enquête sur le respect des droits d'accès à la cantine

Dominique Baudis vient d'ouvrir une enquête sur les conditions d'accès aux cantines scolaires du public. Vous qui avez été refoulées pour avoir été au choix : chomeur, chomeuse, mère au foyer, en congé parental, allergique,  manifestez-vous ! Pour une fois qu'on nous donne la parole !

Allez, vite, vite, on file par ici 

On le rappelle, la cantine étant un service public, il y a obligation d'égalité d'accès des usagers, hum, hum...C'est bien de le préciser, c'est mieux de l'appliquer !
Les AFC (Association Familiales Catholiques) se sont déjà mobilisées sur le sujet et ont publié une note sur le sujet que vous retrouverez.

Motivées, motivées, faut rester motivées !

Trop vite...

mercredi 5 septembre 2012

L'état de mon home sweet home hier

C'est bien les rentrées échelonnées, ça permet aux enfants de s'adapter en douceur. Mais pour les mamans, c'est une vraie torture. (8h30, 9h00, 10h30, 11h, 11h30, 13h30, 16h30) Ajoutez une pincée d'enfant malade  - et donc un rendez-vous de médecin - et votre compte est bon.
Et voilà, voilà pourquoi, hier à midi, mon appart ressemblait à ça :
(en même temps, je connaissais le texte qui avait circulé dans mes mails il y a quelques temps, mais avec une image, c'est beaucoup plus parlant ! Merci FB !)
Photo : Papa arrive à la maison et demande : 
"Mais que s'est-il passé ici ?
 Maman répond : 
"Tu sais chaque jour quand tu reviens tu me demandes ce que j'ai fait toute la journée, eh bien aujourd'hui je ne l'ai pas fait !!!
Papa arrive à la maison et demande : 
"Mais que s'est-il passé ici ?
Maman répond : 
"Tu sais chaque jour quand tu reviens tu me demandes ce que j'ai fait toute la journée, eh bien aujourd'hui je ne l'ai pas fait !!!

Et vous, cette rentrée ?

mardi 4 septembre 2012

Les bonnes manières

Découvert l'année dernière, je vous partage une petite trouvaille bien pratique : les cartes "J'apprends les bonnes manières" éditées par Marc Vidal.
Comme je passe mon temps à répéter les mêmes choses (et je ne suis pas là seule, il me semble), j'ai d'abord pensé à m'enregistrer et à appuyer sur "on" au moment adhoc.