vendredi 31 août 2012

jeudi 30 août 2012

Belles feuilles d'été

Vous n'avez rien demandé, mais je vais vous faire part de mes deux lectures marquantes de l'été. Ne cherchez pas du scoop, j'ai toujours un train de retard dans mes lectures.
Par ailleurs, je vous ferai grâce de mes lectures "j'aicherchédanstoutelabiblietvoilàcequej'aitrouvéc'estpasfameux"
Donc deux.
Le premier, cela faisait un moment que j'avais envie de le lire. Et je n'ai pas été déçue.
Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan. Une famille bien sous tous rapports même si plutôt "libre" pour l'époque, La grand-mère a tellement la pêche qu'elle jure de faire le grand-écart en justaucorps vert fluo pour ses 70 ans, les vacances en famille au fief familial, un père formidable qui aurait pu comme elle le dit "se contenter d'être un père formidable". Et puis les accidents de la vie qui transforment chacun, qui sont parfois la cause les uns des autres, qui sont gérés différemment suivant la place dans la famille. L'histoire commence mal, très mal, c'est la fin d'un très grand mal-être. Celui de la mère de Delphine qui,  fragile dès le départ va se renfermer jusqu'à ne plus pouvoir se dépêtrer des encombrantes et sordides histoires familiales.
La richesse de Delphine de Vigan est de nous montrer ici ce que chacun fait de la vie qui lui est offerte, ce que chacun fait avec ses héritages plus ou moins lourds, ce que chacun fait de ses propres fragilités. Sans Juger ni excuser, elle présente les parcours de chacun, principalement celui de sa mère puisqu'elle est le centre de livre, ce qu'elle en a retrouvé, et elle les présente avec délicatesse. Elle s'excuse même de ne présenter que sa réalité forcément différente de la véritable histoire.
Un remarquable livre sur la part d'ombre de chacun bien différente des apparences et sur la difficulté de vivre avec ses fragilités.

Le deuxième, suggéré par des amies, tout autre style que le premier :
Et puis Paulette de Barbara Contantine. L'histoire commence avec un "vieux" qui trouve sa maison bien trop grande depuis que ses petits enfants ne viennent plus. Il va peu à peu accueillir diverses personnes de son entourage jusqu'à une dernière surprise à la fin. Il arrive à faire cohabiter des personnalités très différentes sous le même toit. L'auteur décrit avec merveille cette solitude enfin allégée par le sentiment d'être utile aux autres sans enlever les petits agacements qui peuvent rendre la cohabitation pompante parfois.
Le style est léger, facile, enlevé, il y a pas mal d'humour et de gouaille. J'ai souri tout le temps en le lisant.
Mais surtout, on en ressort avec une vision plus optimiste de la vie et des différentes initiatives qu'on pourrait prendre pour rendre la vie plus belle. Un livre tendre et plein d'humanité, des personnages qui ont tous un petit truc attachant. Un excellent remède à la crise !





mercredi 29 août 2012

Un p'tit coin de paradis


Cette année, le p'tit bonheur a emmené toute sa famille sur les bords du Cher, pour une semaine, à la découverte de cette région tant aimée des rois de France.

Adepte des Gîtes ruraux, elle est, pour une fois, tombée sur une bonne occase pour  famille nombreuse : la maison de l'Ecluse de Montrichard. (billet non sponsorisé !)
Un gîte rénové il y a 20 ans (donc rien à craindre pour les tapisseries un peu vieillottes), sol carrelé, super basique mais quand même une salle d'eau, une salle de bain, 3 chambres, une pour les parents et deux à deux lits pour les enfants, avec la possibilité de rajouter un lit de bébé en plus (ce qui porte à 7 la possibilité de logement). Une vue imprenable sur le Cher. Un jardin clos (hyper important le jardin clos, on s'est déjà fait avoir), un coin repas dehors, le calme, le calme et encore le calme. Une vingtaine de km maximum pour aller voir Blois, Amboise, Chaumont sur Loire, Chenonceaux, le Clos Lucé, Cheverny etc...( je vous reparlerai de tout ça dans un autre billet). Des tas d'activités à faire avec des petits : champignonnières, caves à vin, balades/randonnées le long du Cher, des tas de musées...Une plage de sable fin surveillée sur le Cher pour pouvoir faire trempette quand il fait chaud (il y a même des jeux pour enfants derrière pour les nostalgiques du square). Un centre nautique à trois pas (bon, un peu de monde quand même en août, difficile de nager).
Et tout ça pour une somme très modique, même en haute saison. 

Allez-voir, c'est par ici ! La photo est super moche sur la fiche des gîtes de France...J'avais un peu peur en arrivant...Mais au final, c'était parfait. Quand j'avais réservé au mois de mars ou avril, tout les mois de juillet, août et septembre étaient pris sauf une semaine, ce qui m'avait mis la puce à l'oreille malgré les photos pas terribles, terribles. La partie gauche de la maison est occupée par l'éclusier, un charmant p'tit gars du pays qui a même expliqué le fonctionnement de l'écluse et du barrage à aiguilles (en cours de classement) aux enfants. La présence du Cher devant la maison peut faire peur si on a des jeunes enfants mais au final, ils comprennent assez vite et il y a 3 "terrasses" à descendre avant d'y être.
Bref, un p'tit coin idéal  et original pour naviguer dans la région.

Par contre, si vous cherchez une maison avec une déco de rêve, passez votre chemin... C'est du deux épis, donc c'est basique, on le rappelle ! Mais pour avoir loué une maison avec une déco "maison de charme" précédemment, je ne souhaitais pas réitérer l'expérience du "touchepasçametpastesmainslàquiacasséça". Les vacances, c'est pout tout le monde, même pour les mamans !

mardi 28 août 2012

Tornado

Ou de l'intérêt de partir avec un bébé de 7 mois en vacances et d'en revenir avec un bébé de presque 9.
- plus une miette par terre. Son détecteur bionique repère automatiquement la moindre poussière et elle est aussitôt ramassée et/ou aspirée.
- les poubelles sont vidées et triées.
- les lampes sont débranchées, plus aucun risque de partir de chez soi en ayant laissé une lampe allumée.
- les DVD se mettent de manière entièrement autonome ainsi que les légos, playmos, etc...
- le courrier est trié voire avalé. Plus besoin de faire l'acquisition d'une coûteuse déchiqueteuse.
- plus de papier qui traîne, il est immédiatement recyclé en pâte à papier.
- on re-découvre et l'on s'émerveille devant l'infiniment petit et les richesses du ras des pâquerettes.
- On remet enfin la main sur le mini-truc que l'on cherchait désespérément. Par contre, dès qu'il a été détecté, il faut faire vite...
- plus besoin de tondeuse à gazon ni de rateau, ces options sont égalements comprises.
Un multi-fonctions bien utile dans la maison !

samedi 18 août 2012

Votre valeur


Je partage avec vous cette trouvaille du net.

"Ne sous-estimez pas votre valeur en vous comparant aux autres. C'est par notre différence intrinsèque que chacun de nous est précieux. Ne déterminez pas vos buts en fonction du jugement des autres. Il n'y a que vous pour savoir ce qu'il y a de mieux pour vous.
Ne considérez rien qui ne vous tienne à coeur pour acquis. Préservez-le en pensant combien la vie perdrait de sens sans cela.
Ne laissez pas votre vie vous échapper en vivant dans le passé ou dans le futur. En appréciant votre vie jour après jour, vous vivrez chaque jour de votre vie.
Ne manquez pas de donner quand l'occasion se présente. Rien n'est jamais trop tard tant que vous continuez d'essayer. C'est ce fil fragile qui nous relie les uns aux autres.
N'ayez pas peur d'oser. C'est en risquant que nous apprenons le courage.
Ne laissez pas l'amour à votre porte en disant qu'il est impossible à trouver.
Pour en recevoir le plus vite possible, donnez le vôtre. Le serrer trop fort, C'est le perdre plus vite.
Gardez vos rêves. Ne pas en avoir, c'est vivre sans espoir. Vivre sans espoir, c'est vivre sans but.
En vivant si vite, vous oubliez non seulement d'où vous venez Mais aussi où vous allez.
La vie n'est pas une course mais un voyage A savourer à chaque étape."
Impossible de retrouver l'auteur...Si quelqu'un sait, je le rajouterai.

mercredi 8 août 2012

Contagion


Attention ! Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse. L'O.M.B. (Organisation Mondiale du Bien-être) prévoit que des milliards de personnes seront contaminées dans les 10 ans à venir.

Voici les symptômes de cette maladie :

mercredi 1 août 2012

Je suis un enfant

Encore une trouvaille :

JE SUIS UN ENFANT
Ne me laisse pas former de mauvaises habitudes. Je dois compter sur toi pour les détecter pendant que je suis jeune.
Ne me fais pas sentir plus petit que je suis. Cela me fait agir stupidement pour montrer que je suis grand.
Ne me corrige pas en public, si tu le peux. Je comprends beaucoup mieux quand tu me parles seul.
Ne me protège pas trop des conséquences. Je dois parfois apprendre de la façon la plus dure.
Ne sois pas trop fâché quand je te dis: je te hais. Ce n'est pas toi que je hais, mais ton pouvoir de commander.
Ne répète pas toujours la même chose. Si tu agis ainsi, je devrai me protéger en faisant la sourde oreille.
Ne fais pas de promesses que tu ne peux pas tenir. Je suis très déçu quand les promesses sont brisées.
N'oublie pas que je ne peux pas m'exprimer aussi bien que je le voudrais. C'est pourquoi je ne suis pas toujours précis.
Ne discute pas trop mon honnêteté. Si tu me fais peur, je raconterai des mensonges.
Ne sois pas de ceux qui changent toujours d'idées. Je deviens confus et je perds confiance en toi.
Ne me tracasse pas quand je te questionne. Si tu fais cela, je devrai trouver des réponses ailleurs.
Ne me dis pas que mes craintes sont stupides. Elles sont horriblement réelles.
N'oublie pas que j'aime faire des expériences. Je ne peux pas vivre sans elles. Sois patient.
N'oublie pas que je grandis rapidement.

Là encore, je n'ai pas retrouvé l'auteur !